VIDEO Patrick Sébastien effrayé par le coronavirus : ce drame qui l’a profondément marqué
TV 

Patrick Sébastien n’est pas totalement opposé à la mise en place d’un pass sanitaire pour assister à ses spectacles. « Vraiment emmerdé » par le débat sur la privation de liberté, il a confié ses inquiétudes concernant la Covid-19, liées à un cas qui l’a touché.

Patrick Sébastien

On l’a connu moins mesuré. Ce mercredi 9 juin dans Touche pas à mon poste, c’est pourtant un Patrick Sébastien tout en réflexion qui s’est exprimé à propos du pass sanitaire. Ce dispositif, censé amener plus de sécurité vis-à-vis des risques de contamination, est vu par certains comme une privation de liberté. Sur la Toile, de nombreux internautes s’indignent à l’idée de ne pas pouvoir aller dans un grand concert sans avoir à prouver qu’ils ne sont pas infectés. Si Patrick Sébastien, privé de spectacles depuis le début de la pandémie, n’a « pas peur » de remonter sur scène, il aimerait tout de même éviter de prendre trop de risques pour sa santé. « Le pass sanitaire, ce serait peut-être une garantie, a-t-il déclaré dans Touche pas à mon poste. Dans les galas, tu te sens plus en sécurité si les gens ont fait un test négatif, s’ils sont vaccinés etc… Tu sais que tu peux aller au contact. » Lui-même vacciné, Patrick Sébastien a bien précisé qu’il ne voulait forcer la main à personne. Mais lui a choisi de se protéger.

Ce drame de la Covid-19 qui a marqué Patrick Sébastien

« Cette épidémie, grâce à la vaccination, d’après ce que j’ai compris, elle baisse en ce moment. Il n’y a personne ici que a envie que ça reprenne dans trois mois, a-t-il indiqué dans TPMP. Moi, je me suis fait vacciner parce que j’en avais envie. Chacun fait ce qu’il veut, j’ai des gens autour de moi qui ne veulent pas. J’ai trouvé que c’était une bonne solution. » L’ancien animateur s’est dit « vraiment emmerdé » par rapport au débat sur le pass sanitaire : s’il ne veut pas que des gens se sentent obligés d’aller se faire vacciner pour assister à ses spectacles, il pense aussi à sa protection. Car après avoir dans un premier temps douté de l’existence même du virus, assumant à l’époque son « complotisme », il a depuis réalisé son erreur.

« A un moment, il faut repenser au fait qu’il y a un paquet de mecs qui sont morts, qu’il y a un paquet de mecs qui ont souffert, qui ont été très malades, a-t-il déclaré sur C8 ce 9 juin. Si tu dois aller faire un concert et que tu ressors … Ça me fout un peu les jetons, quoi, je n’ai pas trop envie. Moi pendant toute cette période, j’ai vachement fait attention. Et même encore ! Les gestes barrières, les machins et tout. » Un événement terrible lui a particulièrement fait ouvrir les yeux sur les risques : « J’ai un mec qui faisait du boulot chez moi qui est mort. Putain, en cinq jours… Ça me fout les jetons, a-t-il confié. Je n’ai pas envie de mourir de ça, moi ! Je veux bien mourir avec un coup de rouge, mais ça je ne veux pas. Je vais mourir à cause de la cigarette parce que je fume trop, je l’ai choisi ». Mais pas question de partir à cause de la Covid-19.

Source: Lire L’Article Complet