TPMP : Géraldine Maillet ose évoquer l’affaire Sébastien Thoen sur C8
TV 

Sur le plateau de Touche pas à mon poste mercredi 6 janvier, Géraldine Maillet a évoqué à demi-mots l’éviction de Sébastien Thoen de Canal+ après une parodie d’une émission de Pascal Praud.

"C’est pas grave, les gens comprendront". Mercredi 6 janvier, Cyril Hanouna lançait un débat à propos de "TF1 veut-il censurer TPMP ?", après avoir mis en scène l’exécution d’Arthur, pour se moquer des mauvaises audiences de District Z, produit par l’animateur de TF1 et présenté par Denis Brogniart. Une parodie qui n’a pas du tout plu à la chaîne, toutefois attachée "au droit à la parodie et à la critique", a appelé à des sanctions de la part du CSA envers l’émission Touche pas à mon poste, qu’elle accuse également de "menaces et harcèlement" envers ses équipes.

Un sujet qui a particulièrement fait réagir Géraldine Maillet qui, chroniqueuse de Touche pas à mon poste depuis plusieurs années, a dénoncé que l’émission de Cyril Hanouna ne parle pas de certaines parodies, qui ont coûté les postes de certains animateurs. Évoquant même à demi-mots, l’éviction en novembre dernier de Sébastien Thoen de Canal+. "Je trouve que aujourd’hui on fait des parodies, et parfois les gens sont sanctionnés, de manière très dure, et parfois nous aussi on en parle pas", a ainsi expliqué la chroniqueuse, sans nommer l’ex-animateur du Journal du Hard.

Canal+ a "assumé" cette décision

Une petite référence au licenciement de Sébastien Thoen après une parodie de l’émission "L’heure des pros" diffusée sur CNews, et ce sans ménagement, que Cyril Hanouna ne semble pas avoir comprise. Pourtant, l’éviction de l’animateur avait en novembre dernier fait grand bruit, notamment après que la Société des journalistes de Canal+ soit montée au créneau. "Nous, collaborateurs du service des sports de Canal+, et/ou journalistes des rédactions du groupe Canal+, nous indignons contre cette éviction", avaient ainsi dénoncé plusieurs signataires, tandis que la direction de la chaîne avait précisé "assumer" cette décision.

Source: Lire L’Article Complet