Tout le monde veut prendre sa place : découvrez les nouveautés avec l’arrivée de Laurence Boccolini
TV 

Lundi 9 août, Laurence Boccolini débarque sur France 2 dans Tout le monde veut prendre sa place après le départ de Nagui en juillet dernier. Et avec la nouvelle animatrice débarquent des nouveautés dans l’émission.

C’est le grand jour pour Laurence Boccolini. En juillet dernier, Nagui faisait ses adieux à Tout le monde veut prendre sa place après 15 ans de bons et loyaux services, passant la main à l’ancienne animatrice du Maillon faible. Prête à encaisser les critiques, Laurence Boccolini est toutefois déterminée à s’affirmer dans le jeu de midi de France 2 et ce dès lundi 9 août, avec notamment quelques petits changements et nouveautés pour marquer son empreinte. En plus d’avoir droit à un plateau flambant neuf qui ne ressemble en rien à celui de Nagui, la présentatrice fera face à ses candidats disposés non pas en rang d’oignon, mais en arc de cercle, dans l’espoir de s’installer dans un fauteuil légèrement remodelé, précise Le Parisien.

Nouveau générique, plateau plus lumineux, coloré selon les saisons, avec pour commencer du violet, orange et fuchsia, autant de petits détails qui se sont révélés être un véritable casse-tête, souligne la productrice Simone Harari, tandis que le logo a lui aussi été refaçonné avec une nouvelle police. Autre changement, Laurence Boccolini sera installée derrière un grand bureau derrière lequel elle restera assise la majeure partie de l’émission rapporte le quotidien, pour se lever seulement au moment de la finale. Une animatrice moins mobile que ne l’était Nagui, mais qui "se donne à 100% derrière son pupitre", assure la productrice.

Y a-t-il des changements dans les règles du jeu ?

Si le décor change dans Tout le monde veut prendre sa place, il se trouve que les règles du jeu ont elles aussi été remodelées, notamment lors de la première manche où apparaîtra une "QPT", soit "une question pour tous", posée au début et à la fin de cette manche. Le but ? Posée en même temps à tous les candidats, il sera ainsi très rare qu’un participant n’ait aucun point précise Laurent-Robert Thibierge, directeur général de la société de production Effervescence, qui entend également réduire cette première manche à une vingtaine de minutes plutôt qu’à trente. A Laurence Boccolini désormais de jouer !

Source: Lire L’Article Complet