Spider-Man No Way Home : Andrew Garfield et Tobey Maguire excités par CETTE intrigue
TV 

Spider-Man No Way Home nous a fait la surprise de faire revenir Tobey Maguire et Andrew Garfield, les précédents interprètes de Spider-Man. Les deux acteurs se sont d’ailleurs rapidement enthousiasmés.

Spider-Man No Way Home nous a fait l’honneur de ramener certains personnages emblématiques une dernière fois. Une surprise qui a beaucoup plu aux fans et qui ne manque pas de faire parler. Après plus d’un an à nier leur présence dans le film, Tobey Maguire et Andrew Garfield peuvent désormais parler librement de ce qui a été fait pour leur grand retour. Les deux acteurs se sont montrés très enthousiastes rapidement à l’idée de faire ce film, ils ont d’ailleurs tous les deux signés leurs contrats en décembre 2020 quasiment à l’aveugle, soit un an avant la sortie mondiale. Chris McKenna and Erik Sommers les scénaristes affirment qu’ils ont même signé avant même de recevoir le script !

Dans un entretien accordé à The Hollywood Reporter, Chris McKenna and Erik Sommers discutent d’Andrew Garfield et de l’intrigue qui lui est accordée. D’après eux, Andrew Garfield a adoré l’idée d’un Peter Parker « torturé » et « tourmenté » après la mort de Gwen Stacy (Emma Stone) : « Andrew a vraiment aimé l’idée qu’il soit encore torturé par ce qui s’est passé dans Amazing Spider-Man 2 et par ce que ça lui a coûté, et qu’il puisse en parler à Tom. Nous avons pensé que c’était cool que le Peter d’Andrew soit encore au milieu de cette obscurité. » No Way Home nous a présenté un Peter Parker en quête du pardon, souhaitant se racheter comme il se doit. Tobey Maguire, quant à lui, s’est montré plus discret pour son personnage : « Tobey voulait être très minimaliste sur ce que vous pourriez savoir. Très, très minimal… Tobey en particulier a traversé cette période sombre. » Finalement quelque chose qui fonctionne bien pour les scénaristes qui voulaient une relation de frères entre les trois héros : « Andrew s’est vraiment penché sur le rôle du frère cadet solitaire. C’est une des choses qu’on a commencé à dire. « Il est le frère du milieu ! » Vous avez le frère aîné, Tobey, qui est le sage. Le frère du milieu, il a l’impression de ne pas avoir l’attention des deux autres. Ça marche tellement bien pour ce personnage. Andrew s’est penché sur le syndrome du frère cadet. « Le bébé a toute l’attention ! Et moi alors ? » Je pense que cette dynamique des frères, c’est pourquoi c’est si génial quand Andrew dit : « J’ai toujours voulu avoir des frères ». Bien que simpliste, c’est un excellent paradoxe pour les trois d’entre eux qui se réunissent et on voit que « Oh, ce n’est pas juste des sosies ! » Ils sont différents. »

Andrew Garfield et Tobey Maguire, une part du MCU

Les scénaristes poursuivent : « Ils n’étaient pas juste là pour faire ‘Deux super héros chevaliers Jedi qui débarquent et qui vont vous aider à abattre les méchants’. Ils traversent leurs propres épreuves. Nous avons essayé d’écrire à la hauteur des personnages qu’ils ont si bien créés et d’être vraiment fidèles à ces héros, à ces histoires et à ces mondes pour ne pas avoir l’impression de faire du fan-service. » Même si le film peut paraître trop fan-service pour beaucoup, il est évident qu’il a été satisfaisant et émouvant de retrouver les deux interprètes aux côtes de Tom Holland. Le film est toujours à découvrir (ou redécouvrir) dans les salles.

Source: Lire L’Article Complet