"Sortez, vous nous faites chier !" : Cyril Hanouna excédé par Jean Messiha dans TPMP
TV 

Jeudi 27 mai, Jean Messiah s’est fait sortir du plateau de Touche pas à mon poste par Cyril Hanouna, exédé par le chroniqueur ponctuel de l’émission.

Jean Messiah n’était pas à la noce sur le plateau de Touche pas à mon poste. Invité en tant que chroniqueur ponctuel pour réagir aux sujets d’actualité, l’homme politique adhérent au rassemblement national fait régulièrement réagir pour ses propos et prises de position sur le plateau de C8. Toutefois, jeudi 27 mai, c’est excédé que Cyril Hanouna s’en est violemment pris à lui, après qu’il ait interrompu Géraldine Maillet dans sa réflexion, elle qui l’avait taclé violemment dans une précédente émission. "Tu nous sors des trucs, on s’en bat les c***lles ! Non mais sans déconner, tu nous dis des trucs d’il y a dix ans, tu me fais chier, je te le dis, tu me casses les c****lles, arrête !", lui a ainsi lancé l’animateur sans détour.

Le menaçant même de le faire sortir du plateau, Cyril Hanouna a dénoncé le comportement de Jean Messiah dans Touche pas à mon poste, lui reprochant même de "ne pas être pareil" dans d’autres émissions, comme L’heure des pros sur CNews. "Jean, c’est insupportable, t’es relou. Je t’ai vu chez Praud [Pascal, ndlr], tu n’étais pas pareil. Tu vas t’en manger une", l’a même menacé l’animateur. "Je vous ai regardé chez Pascal Praud, vous fermez bien votre gueule. C’est pas parce que je suis sympa qu’il faut que tu parles sur les autres, c’est insupportable", a-t-il relevé avant de lancer un appel à son collègue de CNews : "Pascal, tu lui dis que quand il vient chez moi, il est sage, parce que ça va mal se passer", a-t-il conclu.

Jean Messiah pas tendre avec les chroniqueurs de TPMP

Régulièrement invité dans Touche pas à mon poste notamment pour des débats politique, Jean Messiah tacle régulièrement les chroniqueurs de l’émission, qu’il avait par le passé déclaré "ne pas aimer", avant d’expliquer son propos. "Je tiens à vous rassurer, je n’ai rien contre vous personnellement", avait déclaré l’homme politique à l’attention de ses collègues en mars dernier. "Ce que je veux dire, c’est que vous et moi, nous n’avons pas les mêmes idées, mais il ne me viendrait pas à l’esprit de vous faire sortir du plateau. Les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent", avait-il ajouté. Un rétropédalage qui lui avait valu d’être taclé par Gilles Verdez.

Source: Lire L’Article Complet