Raya et le Dernier Dragon : Un film d'animation puissant et rythmé, notre critique
TV 

Disponible depuis ce vendredi 4 juin sur la plateforme Disney+, Raya et le Dernier Dragon nous plonge dans une création aussi envoutante que forte. A ne pas manquer ! 

Disney est décidément inarrêtable ! Après avoir sorti durant les dernières fêtes de Noël le très réussi Soul, les studios aux oreilles de souris dévoilent aujourd’hui leur nouveau film d’animation, Raya et le Dernier Dragon. Disponible depuis ce vendredi 4 juin sur la plateforme de streaming Disney+, le long-métrage raconte l’histoire d’une jeune guerrière qui après le retour des Druun, des créatures maléfiques ravageant tout sur leur passage, devra retrouver le dernier dragon afin de protéger une nouvelle fois les peuples de Kumandra. Une aventure rythmée, puissante qui nous plongera dans un univers fantastique inédit.

Une immersion qui non seulement nous présentera le monde de l’héroïne mais qui favorisera également une narration rythmée. Il faut avouer que le film d’animation ne manque pas d’action, la quête de Raya pour retrouver le dragon Sisu et reformer sa Pierre l’amenant à traverser plusieurs péripéties. Ce parcours du combattant l’amènera aussi à faire équipe avec des personnages haut en couleur. Ici, la rivalité initiale issue d’affrontements précédents verra finalement naître une amitié solide, basée sur l’empathie et le vivre ensemble. Des thématiques ô combien fidèles à l’esprit de Disney qui offriront un véritable apprentissage à nos héros, tout en poursuivant les codes habituels du cinéma d’animation made-in Mickey Mouse.

La spiritualité jouera également un grand rôle dans l’histoire, notamment au travers du personnage de Benja. Toutefois, ce ressort ne se fera pas au détriment d’un certain humour principalement véhiculé par le personnage de Sisu. Si Bébé Noi ou encore Boum seront également là pour nous faire rire autant que nous attendrir, Raya bénéficie quant à elle d’une caractérisation puissante et forte. De quoi offrir un film d’animation féministe dans la digne lignée de créations comme Vaïna, La Reine des Neiges ou encore comme dans Soul avec le personnage de 22. En effet, le long-métrage semble vouloir faire la part belle aux personnages féminins, en témoigne également le rôle de Namaari, aussi redoutable que tendre.

En définitif, l’écriture des personnages sera l’un des points forts de Raya et le Dernier Dragon. Tout en complexité, chacun d’eux laissera transparaître sa douleur, sa peine mais aussi sa détermination ainsi que son charme dans un film visuellement envoutant. Les équipes ont su créer un univers propre à son héroïne tout en offrant une adaptation forte, surprenante et belle. En somme, le cocktail idéal pour inaugurer la saison estivale des créations Disney sur la plateforme alors qu’est attendu à la fin du mois de juin, dans un registre différent mais tout aussi féministe, le live-action Cruella avec Emma Stone !

Source: Lire L’Article Complet