Rambo 2 : retour sur l'opposition entre Stallone et James Cameron
TV 

Retour sur le désaccord de vision entre le scénariste James Cameron et Sylvester Stallone sur “Rambo II : la mission”.

Après le triomphe de Rambo First Blood (125 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 15 millions), une suite est rapidement mise en chantier. Les producteurs Mario Kassar et Andrew Vajna se frottent les mains, ils tiennent là un bon filon avec ce personnage qui a su rassembler un large public.

À l’époque, en 1984, Sylvester Stallone est devenu une superstar mondiale. Le troisième épisode de Rocky a été un énorme succès et l’acteur est au sommet de sa gloire. Cette notoriété va vite lui monter à la tête au moment de produire un scénario pour Rambo 2.

C’est tout d’abord Kevin Jarre (fils adoptif du musicien Maurice Jarre) qui va développer un premier script. Les producteurs le soumettent alors au réalisateur du premier Rambo, Ted Kotcheff, qui n’en croit pas ses yeux.

“J’avais l’impression que Rambo 2 célébrait la guerre du Viêtnam. Pour un pacifiste et anti-militariste comme moi, ça n’avait aucun sens de le mettre en scène. Si j’avais dit oui, je serais devenu riche. Mais il n’était pas question de renier mes convictions, alors j’ai passé mon tour, sans regrets”, confie le cinéaste dans Rambo first action hero de Romain Thoral, Première Classics numéro 9. Il sera remplacé par George P. Cosmatos.

  • Spinal Tap Bande-annonce VF

    Allocine

  • Presque célèbre Bande-annonce VO

    Allocine

  • Fast & Furious 9 BONUS VO "Les cascades"

    Allocine

  • Cendrillon Bande-annonce VO

    Allocine

  • Faux Raccord N°286 – Les gaffes et erreurs des Disney live (Le Roi Lion, Aladdin, Maléfique…)

    Allocine


  • Spinal Tap Bande-annonce VF
    Le groupe de hard-rock britannique Spinal Tap fait fureur. Les trois jeunes musiciens fougueux de cette bruyante formation rendent les filles folles et font salle comble à chaque concert. Le reporter Marty DiBergi, qui les a découverts et lancés, prend sa caméra et décide de filmer leur tournée. Une tournée pas comme les autres…


    Allocine


  • Presque célèbre Bande-annonce VO
    Dans les années 70, William Miller, un adolescent de quinze ans, ne vit que pour la musique rock. Ce qu'il souhaite le plus au monde, c'est écrire des articles sur cette musique qu'il aime tant.Il envoie un essai au magazine Rolling Stone dans l'espoir de devenir journaliste. Son talent n'est pas passé inaperçu : on est prêt à l'envoyer suivre le groupe Stillwater en tournée afin qu'il fasse un reportage sur eux.Le rêve devient réalité ; malgré les objections d'Elaine, sa mère, William s'engage dans cette folle aventure.Il n'est toutefois pas facile de gagner la confiance des musiciens, surtout lorsqu'on est journaliste. William prouve rapidement aux membres de Stillwater qu'il est avant tout un admirateur inconditionnel de leur musique. Au cours de leur tournée, il abandonne peu à peu la passivité de son rôle d'observateur pour participer à la vie du groupe.


    Allocine


  • Fast & Furious 9 BONUS VO "Les cascades"
    Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.


    Allocine

Totalement sans le sou à l’époque, reniant complètement son premier film, Piranha 2 – Les Tueurs volants, le scénariste ne crache pas dans la soupe. Il accepte la proposition, bien qu’il soit en même temps en pleine écriture du script d’Aliens le retour.

Les producteurs sont convaincus que Cameron est l’homme idéal pour faire de Rambo 2 le grand spectacle qu’ils attendent.

“Pour moi, c’était plus un job alimentaire qui allait me permettre de manger pendant 6 mois”, avoue le réalisateur dans les colonnes de Mad Movies Classic “Rambo, du premier au dernier sang”. “Je suis arrivé assez tard sur le projet, mais je l’ai accepté parce qu’à l’époque, j’étais assez fasciné par le Viêtnam. À mes yeux c’était une guerre qui avait un côté étrange, presque surréaliste”, ajoute le cinéaste, qui avait adoré le premier film et le fait que le personnage soit un marginal exclu de la société.

  • Spinal Tap Bande-annonce VF

    Allocine

  • Presque célèbre Bande-annonce VO

    Allocine

  • Fast & Furious 9 BONUS VO "Les cascades"

    Allocine

  • Cendrillon Bande-annonce VO

    Allocine

  • Faux Raccord N°286 – Les gaffes et erreurs des Disney live (Le Roi Lion, Aladdin, Maléfique…)

    Allocine


  • Spinal Tap Bande-annonce VF
    Le groupe de hard-rock britannique Spinal Tap fait fureur. Les trois jeunes musiciens fougueux de cette bruyante formation rendent les filles folles et font salle comble à chaque concert. Le reporter Marty DiBergi, qui les a découverts et lancés, prend sa caméra et décide de filmer leur tournée. Une tournée pas comme les autres…


    Allocine


  • Presque célèbre Bande-annonce VO
    Dans les années 70, William Miller, un adolescent de quinze ans, ne vit que pour la musique rock. Ce qu'il souhaite le plus au monde, c'est écrire des articles sur cette musique qu'il aime tant.Il envoie un essai au magazine Rolling Stone dans l'espoir de devenir journaliste. Son talent n'est pas passé inaperçu : on est prêt à l'envoyer suivre le groupe Stillwater en tournée afin qu'il fasse un reportage sur eux.Le rêve devient réalité ; malgré les objections d'Elaine, sa mère, William s'engage dans cette folle aventure.Il n'est toutefois pas facile de gagner la confiance des musiciens, surtout lorsqu'on est journaliste. William prouve rapidement aux membres de Stillwater qu'il est avant tout un admirateur inconditionnel de leur musique. Au cours de leur tournée, il abandonne peu à peu la passivité de son rôle d'observateur pour participer à la vie du groupe.


    Allocine


  • Fast & Furious 9 BONUS VO "Les cascades"
    Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.


    Allocine

C’est Sylvester Stallone lui-même qui a totalement retravaillé le script de James Cameron. Alors tout-puissant au sein du système hollywoodien, rien ne résistait à Sly. Ce dernier, devenu une machine de guerre bodybuildée, compte bien imposer ce nouveau modèle dans ses films.

Il va se mettre à tailler en pièces l’histoire de Cameron, ne conservant au final que les scènes d’action. Par exemple, il va supprimer le prologue censé se dérouler dans un hôpital psychiatrique (une idée que James Cameron reprendra dans Terminator 2). Il va aussi rejeter l’idée d’un personnage de militaire que devait jouer John Travolta car Stallone devait être la seule star du film.

Rambo : 10 choses méconnues à savoir sur la saga de Stallone

Le comédien va dénaturer complètement le personnage traumatisé par la violence de la guerre qu’on a connu dans le premier film. L’Amérique étant passée sous le règne de Ronald Reagan, il fallait démontrer la toute puissance du pays à travers ce personnage de sur-homme indestructible.

Rambo allait se venger de la défaite au Viêtnam et trucider des soldats russes au passage. C’est dans cette optique légèrement mégalomaniaque que Stallone fera dire à Rambo, s’adressant au colonel Trautman : “Cette fois on y va pour gagner.”

C’est d’ailleurs dans cet opus que l’on retrouve certaines répliques mémorables du célèbre béret vert comme : “Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre”. Trautman déclamera également à un Murdock (Charles Napier) interloqué : “Ce que vous appelez l’enfer, il appelle ça chez lui”.

Une punchline que ne renierait pas Chuck Norris en personne. Stallone, qui a gonflé entre les 2 films, prenant près de 20 kilos de muscles, n’est plus le Rambo traumatisé du premier opus. Il est désormais une sorte de super-héros dézinguant tout sur son passage.

“Avec Stallone, on s’est vus une fois à un déjeuner pour discuter du script et il m’a dit de mettre une fille dedans. Mais ensuite il l’a presque entièrement réécrit. Chez moi, le personnage était plus réaliste. J’en avais fait un homme hanté, une sorte de quintessence du vétéran du Viêtnam, pas un animal politique.”

“Enormément de soldats ayant vécu des situations de combat très intenses se sont réengagés parce qu’ils pensaient que cela pourrait leur permettre de venir à bout des problèmes psychologiques rencontrés depuis leur retour. Pour eux, c’était comme un démon à exorciser. Il y avait un peu de ça dans mon script mais ça n’a pas été gardé”, déplore James Cameron.

Par ailleurs, le réalisateur n’aime pas trop qu’on lui rappelle son expérience douloureuse sur Rambo 2 : “La plupart des distinctions morales que j’ai essayé d’établir dans mon script ont été supprimées pendant le tournage. C’est pour cette raison que je préfère ne pas être trop associé au film : le résultat final ne représente pas ce que j’avais écrit.

Mon script était lui aussi assez brutal, mais pas de façon aussi immorale que dans le film. Ça aura au moins eu le mérite de m’apprendre qu’il peut être dangereux d’écrire quelque chose sur lequel on a plus aucun contrôle une fois qu’on l’a terminé, et je n’ai jamais refait la même erreur”, déclare le cinéaste dans les colonnes de Mad Movies Classic “Rambo, du premier au dernier sang”.

David Morrell, auteur du livre Premier sang, dont le film est adapté, se servira ensuite d’une partie du scénario de James Cameron pour sa novélisation de la suite. Même si le héros trépasse à la fin du livre original, il survit dans les films, ce qui a permis à l’écrivain d’écrire la suite comme il l’entendait.

J’ai lu le script de James Cameron et c’était comme un lingot d’or. Au final, ma novélisation est composée d’un tiers de matériel original, un tiers du film et un tiers de la version de Cameron, révèle Morrell.

Finalement, Rambo 2 sera un triomphe, rapportant 300 millions dollars de recettes mondiales pour un budget de 44 millions (3 fois plus que le premier volet). Plus tard, Stallone concèdera qu’il aurait peut-être dû tourner le scénario de Cameron sans le retoucher mais qu’il n’avait pas de regrets.

“Je pense que James est quelqu’un de brillant, mais ma révision du script est allée bien au-delà d’un simple point de vue politique. La version de Cameron était plus sommaire. S’il prétend le contraire, il ment”, assène sèchement Sylvester Stallone.

On ne saura jamais si le Rambo de James Cameron aurait été meilleur. Toutefois, on peut légitimement s’interroger sur sa récente vision d’un bon script, étant donné qu’il a validé et promu Terminator Genisys et Dark Fate. Espérons que ses futurs Avatar rattraperont le coup.

LES PETITS DETAILS DE RAMBO 2

Source: Lire L’Article Complet