"On n’existe pas !" : Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard reviennent sur leur éviction des Chiffres et des Lettres
TV 

Invités sur le plateau de Quotidien le 6 septembre 2022, Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard sont revenus sur leur éviction des Chiffes et des lettres. Et leurs révélations sont fracassantes.

C’est une annonce qui a été vécue comme une tempête au sein du PAF. Le 19 août dernier, nos confrères du Parisien annonçaient qu’Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard quittaient définitivement l’émission Des chiffres et des lettres. Les deux acolytes de Laurent Romejko indiquaient que France Télévision avait "exigé une baisse de [leur] salaire de l’ordre de 60 %", et que le CDI qu’ils demandaient après "36 ans de CDD pour Arielle, et 47 ans pour Bertrand" leur avait été refusé. Invité sur le plateau de Quotidien, le mardi 6 septembre 2022, le duo est revenu sur son éviction du programme. Et leurs révélations sont une nouvelle fois fracassantes.

En effet, Arielle Boulin-Prat indique dans un premier temps que France Télévisions leur aurait indiqué que le jeu n’allait être diffusé que le week-end et que, par conséquent, leur salaire allait être réduit de plus de 75%. Une situation effroyable pour le duo, qui d’ailleurs, n’avait pas vraiment d’existence au niveau du groupe : "Si vous essayez à France Télévision de nous joindre, de me joindre, parce que moi j’y étais plus qu’Arielle, j’ai d’autres fonctions, je n’existe pas dans l’organigramme de France Télévision, depuis 47 ans", explique Bertrand Renard, avant d’être complété par sa partenaire : "On n’existe pas". La raison ? "Parce que nous n’avons pas de numéro de téléphone, parce que nous ne sommes pas intégrés, nous n’avons jamais été intégrés".

Les téléspectateurs attachés au trio des Chiffes et des lettres

Une terrible nouvelle alors pour le trio qu’ils formaient avec Laurent Romejko, surtout que selon Arielle Boulin-Prat, les téléspectateurs étaient attachés à leur petit groupe : "Les gens sentent cette complicité entre nous trois. On nous disait : ‘on sent que vous êtes amis, et que ce n’est pas de la façade". A tel point qu’une ancienne candidate a même adressé à l’animatrice un courrier de soutien : "J’ai pleuré tellement c’était beau. Elle a fait ça sous forme de journal c’est-à-dire des moments forts, avec sa grand-mère, par rapport à l’émission, par rapport à moi, à Bertrand, et au reste de l’équipe et c’est splendide".

Source: Lire L’Article Complet