Nomadland : avec trois Oscars, Frances McDormand est-elle l'actrice la plus récompensée de l'Histoire ?
TV 

Avec 3 récompenses, Frances McDormand rejoint le cercle des actrices les plus primées de l’Histoire des Oscars. Est-ce un record ? Qui sont les autres actrices les plus distinguées ? On fait le point.

3 Oscars de la meilleure actrice ! Voilà qui inscrit assurément Frances McDormand dans l’Histoire des Oscars. Mais est-ce l’actrice la plus primée ? Qui détient le record à ce jour ?

Katharine Hepburn reste indétrônable avec 4 statuettes, qu’elle a glânées en presque 50 ans, de 1934 à 1982 ! Dans le détail, elle a été distinguée pour Gloire éphémère de Lowell Sherman en 1934, pour Devine qui vient dîner… de Stanley Kramer en 1968, pour Le Lion en hiver de Anthony Harvey (ex-aequo avec Barbra Streisand pour Funny Girl) en 1969, et enfin pour La Maison du lac de Mark Rydell en 1982. On notera que Katharine Hepburn réussit à repartir deux années successives avec le prix, en 1968 et 1969 !

  • [INRQ] : Pâtisserie, rap et cinéma, Maroua (Thedollbeauty) fait son choix (Exclu)

    Public


  • [INRQ] : Pâtisserie, rap et cinéma, Maroua (Thedollbeauty) fait son choix (Exclu)
    Après le chef David Gallienne la semaine dernière, c’est une nouvelle personnalité qui a accepté de participer à notre interview Il n’en restera qu’un. Maroua, que les internautes connaissent aussi sous le nom de Thedollybeauty, compte plusieurs millions d’abonnés sur Instagram et Youtube. Elle s’est spécialisée dans la vidéos axées autour de la beauté mais a su au fil des années évoquer de plus larges sujets, notamment sur Youtube. Mais au-delà de la jeune femme que connaissent ses fans à travers les réseaux sociaux, qui se cache vraiment derrière Maroua ? La Youtubeuse a accepté d’évoquer ses passions au micro de Public. Elle parle notamment son film favori ou encore son moyen de transport préféré. La Youtubeuse parle aussi mode et révèle son voyage idéal. Rendez-vous dans la vidéo ci-dessus pour découvrir l’intégralité de l’entretien.


    Public

VIDÉO SUIVANTE

On aurait aussi pu imaginer Meryl Streep parmi les actrices à détenir ce record de récompenses, mais à vrai dire, elle en détient un autre, celui du plus grand nombre de nominations, 17 précisément. Côté récompenses, elle a, comme Frances McDormand, 3 Oscars, plus exactement 2 pour la meilleure actrice (Le Choix de Sophie en 1983, et La Dame de fer en 2012), et un pour la meilleure actrice dans un second rôle (Kramer contre Kramer en 1980).

Frances McDormand, de Fargo à 3 Billboards

Après Fargo en 1997 et 3 Billboards, les panneaux de la vengeance en 2018, Frances McDormand s’offre donc un troisième Oscar dans la catégorie principale d’interprétation. Tout comme Nomadland, film grâce auquel elle décroche ce nouveau prix, elle partait favorite, pour ce rôle de femme s’en allant seule sur les routes de l’Amérique. Après plusieurs reports liés à la pandémie, le film est prévu dans nos salles le 9 juin 2021.

Nomadland avec Frances McDormand : c’est quoi ce film qui rafle les prix en festival ?

L’obtention de ce prix a d’ailleurs été l’opportunité pour Frances McDormand de rappeler à quel point il était important de se retrouver, ensemble, dans les salles de cinéma.

Regardez notre film sur le plus grand écran possible. Et un jour, très très bientôt, emmenez tout le monde, vous savez, dans un cinéma, côte à côte dans ce lieu sombre, et regardez tous les films qui sont représentés ici ce soir.

Le cri du cœur de Frances McDormand (“Nomadland”) : “Je vous demande d’emmener très bientôt ceux que vous aimez dans une salle de cinéma, serrés les uns contre les autres.” #Oscars pic.twitter.com/lGIRFiigxx

Lors de la cérémonie des Oscars 2018, Frances McDormand avait déjà été à l’initiative d’un joli moment d’émotion. Au terme d’un discours très enthousiaste où elle n’a pas oublié de remercier Martin McDonagh, réalisateur de 3 Billboards, les panneaux de la vengeance, Frances McDormand a demandé aux femmes nommées dans toutes les catégories de se lever de leur siège, créant ainsi un moment féministe fort et spontané.

Oscars 2018 : Frances McDormand fait lever toutes les femmes nommées dans la salle

Le visage de Frances McDormand reste avant tout associé aux frères Coen pour qui elle a souvent joué, dans des rôles mémorables (Sang pour sang, Arizona Junior, Miller’s Crossing, The Barber, Fargo, Burn After Reading, Avé Cesar…). Wes Anderson fait partie également de ses réalisateurs fétiches.

La comédienne est d’ailleurs attendue dans le courant de l’année dans les prochains films de ces cinéastes : The French Dispatch, nouveau Wes Anderson, dont la sortie a également été repoussée en raison de la pandémie, et MacBeth, réalisé pour la première fois en solo par Joel Coen, qui est aussi le mari de l’actrice.

Rappelons que Frances McDormand a également été très tôt sollicitée par d’autres réalisateurs, qui ont su exploiter diverses facettes de son talent : la comédienne tourne en effet aussi bien dans des divertissements grand public (Darkman de Sam Raimi en 1990) que dans des thrillers politiques tels que Hidden Agenda de Loach, Rangoon de Boorman ou Mississippi Burning d’Alan Parker – avec à la clé une nomination à l’Oscar du Meilleur second rôle.

Frances McDormand, autoportrait d’une actrice et d’une femme indépendante

L’actrice se fait d’ailleurs souvent remarquer en interprétant, avec un punch et une fantaisie irrésistibles, des personnages secondaires. Mère inquiète dans Presque célèbre (pour lequel elle obtient une nouvelle citation à l’Oscar en 2001), maîtresse de Michael Douglas dans Wonder Boys et de Tim Robbins dans Short Cuts d’Altman, cette anti-star, qui retourne régulièrement sur les planches, tient tête à Robert De Niro dans le polar Père et flic. 

Frances McDormand joue aussi de sa notoriété et s’amuse à se battre contre des robots dans le blockbuster de Michael Bay, Transformers 3 – La Face cachée de la Lune, pour lequel elle retrouve John Turturro, un autre acteur adepte des films des frères Coen. C’est aussi en 2011 qu’on la retrouve dans le film de l’italien Paolo Sorrentino, This Must Be the Place, road-movie sur un ancien rockeur, interprété par Sean Penn, parti venger son père… 

La bande-annonce de Nomadland, au cinéma le 9 juin prochain :

Source: Lire L’Article Complet