Mariés au premier regard : Les internautes sous le choc, Eddy révèle toute la vérité sur sa nuit de noces ratée
TV 

Dans l’épisode de ce lundi 23 mai 2022, Jennifer refusait de partager son lit avec Eddy. Une décision qui semble avoir mis le candidat en colère…

De nombreux candidats à l’émission « Mariés au premier regard » se tournent vers l’aventure pour tenter de tourner la page après une rupture difficile. Tel est le cas d’Eddy, dont la petite amie est partie « du jour au lendemain ». « J’avais totalement perdu confiance en moi à ce moment-là et je m’étais refermé sur moi-même », expliquait le jeune homme face aux caméras avant de préciser n’avoir jamais réussi à tomber amoureux une nouvelle fois. Pour lui, le programme de M6 devait donc lui permettre d’avancer et de trouver celle qui ferait battre son cœur de nouveau.

Les experts semblaient d’ailleurs avoir déniché la perle rare puisque Jennifer, chargée d’événementiel de 37 ans, était compatible à 81 % avec le jeune homme. D’abord septique, ce dernier a très vite été conquis par sa partenaire. « J’étais agréablement surpris en voyant Jennifer, son tailleur blanc m’a beaucoup plu, j’étais sous le charme », avouait-il récemment lors d’une interview pour TV Magazine.

« Ma place est dans le lit conjugal »

Malheureusement, la nuit de noces a rapidement fait redescendre Eddy de son petit nuage. Ce lundi 23 mai, Jennifer refusait de partager sa couche avec son époux. Et ce, quelques minutes seulement après avoir accepté de le faire. Une décision qui n’a pas beaucoup plu à son mari. Face aux caméras, ce dernier expliquait alors : « Nous sommes mariés maintenant, ma place est dans le lit conjugal, pas sur le canapé. »

Une déclaration qui n’a pas manqué de choquer les téléspectateurs. Pourtant, Eddy affirme dans les colonnes de TV Magazine que ce qui est montré à la télévision n’est pas tout à fait exact. « Quand la question m’a été posée sur la nuit de noces, je suis encore en costume, la conversation avec Jennifer n’a pas encore eu lieu et je réponds que, traditionnellement, les mariés partagent le même lit ». Et de poursuivre : « Notre discussion est très cordiale, mais il était très tard, nous étions tous les deux très fatigués et je n’avais plus envie de discuter. Cela n’est pas montré au montage, je lui dis exactement que la nuit porte conseil et je prends position en lui disant que je ne peux pas décider de ses choix à sa place. De là, je me lève et je quitte la chambre sans la moindre colère. » Encore une fois, les joies du montage auront joué des tours à un candidat.

La rédaction

À voir également :

Source: Lire L’Article Complet