M6 lance « Mon gâteau est le meilleur de France » avec Cyril Lignac
TV 
  • M6 lance, ce lundi en access, Mon gâteau est le meilleur de France, une création française incarnée par Cyril Lignac et quatre autres experts de la gastronomie.
  • La particularité de l’émission réside dans son format, plus proche du télécrochet que du concours de pâtisserie.
  • « Ça donne des moments hyper proches, spontanés, parfois amusants, parfois émouvants », énumère Cyril Lignac.

De longues files d’attente, un casting qui se déroule dans plusieurs régions du pays, des candidates et candidats qui patientent pendant de longues minutes avec la peur de faire face à un jury d’experts… Il ne s’agit pas de la description des auditions de feu Nouvelle Star mais du nouveau programme lancé par
M6 ce lundi à 18h35 : Mon gâteau est le meilleur de France.

Ici, les participantes et participants ne viennent pas reprendre une énième chanson d’Ed Sheeran à la guitare, mais se présentent avec ce qu’ils considèrent comme la plus belle des pâtisseries. Pour cela, ils devront affronter le palais intransigeant de Cyril Lignac, de l’ancien Top Chef Merouan Bounekraf, de la chroniqueuse culinaire Louise Petitrenaud, des animatrices Pépée le Mat et Luana Belmondo.

Casserole : Son, voix, instrument de musique faux ou peu mélodieux

« Tu t’appelles comment ? Tu as quel âge ? Tu fais quoi dans la vie ? » A chaque présentation d’une nouvelle pâtisserie, les questions sont les mêmes. Cette phase de casting à travers le pays et devant les caméras plonge directement le public dans l’univers du télécrochet, ce qui était la volonté initiale de la production. L’idée lui est venue grâce aux auditions qui précèdent le tournage de ses autres émissions de cuisine et qui ne sont jamais exploitées à la télévision. « On s’est dit qu’on avait une matière géniale mais qui est frustrante parce que souvent, on la jette », explique le producteur Matthieu Jean-Toscani lors d’une visioconférence de presse.

Et comme dans toutes les émissions du genre, il y a des moments d’extase mais aussi quelques loupés, « un peu comme dans les télécrochets, où vous avez des casseroles et des chanteurs lyriques », glisse Pierre-Guillaume Ledan, directeur des programmes de flux de M6. « Les gens ont pu faire deux ou trois heures de voiture pour apporter leur gâteau donc ça donne aussi des scènes un peu cocasses », ajoute Matthieu Jean-Toscani.

« De la télé proche des gens »

Se déplacer jusqu’aux candidates et candidates, c’était une idée de Cyril Lignac lui-même avant même le premier confinement et le succès de Tous en cuisine. Le chef qui officie depuis quinze ans sur M6 voulait faire « de la télé proche des gens » pour leur prodiguer conseils et astuces.

« Ce qui m’anime aujourd’hui, et ce que je trouve intéressant dans les programmes que l’on fait, c’est d’aller à la rencontre des gens, témoigne-t-il. Ça donne des moments hyperproches, spontanés, parfois amusants, parfois émouvants. » La jurée Louise Petitrenaud, elle aussi, défend « une vision de la pâtisserie plus accessible », en arguant que les propositions vont des gâteaux classiques bien maîtrisés aux entremets plus ambitieux.

Des dégustations sportives (surtout pour le foie)

Afin d’éviter l’indigestion, les membres du jury goûtaient huit desserts par jour de tournage. Gourmands que nous sommes, on pourrait se dire que c’est peu, mais visiblement, l’expérience a laissé des traces chez certains et certaines. « Je n’étais absolument pas préparée à ça, ni mon palais, ni mon foie, raconte Luana Belmondo. Manger huit gâteaux chaque jour, ce n’est pas facile parce qu’on a beaucoup de sucre. On doit aller dans le gâteau, comprendre, donc on reprend pour avoir absolument le goût. »

L’animatrice culinaire (et belle fille de Jean-Paul), peu habituée à enchaîner les dégustations, a dû faire appel aux conseils avisés d’un professionnel des émissions de pâtisserie, Cyril Lignac. Le chef lui a recommandé de manger salé entre les prises « pour nettoyer un peu le palais et redonner cette envie de manger des gâteaux », dit-il. Le plan parfait ? Le sandwich aux rillettes, idéal pour éviter d’arriver trop vite à saturation.

Heureusement pour les jurés, les étapes suivantes n’appelaient pas à la même vitesse de dégustation. Après le casting qui s’est déroulé à Mâcon, Saint-Émilion, Avignon, Nancy, Douai, Angers et Paris, les candidates et candidats s’affronteront en duel sur un thème imposé qui surfe généralement sur les tendances que l’on retrouve sur les réseaux sociaux en ce moment, à l’image des gâteaux en forme d’émoji ou de drapeaux. Enfin, puisque celui ou celle qui ira jusqu’au bout du parcours verra son gâteau commercialisé dans les enseignes de Jean-François Feuillette, seul ce dernier élira le meilleur gâteau de France lors de l’ultime semaine de compétition.

Source: Lire L’Article Complet