Les influenceurs à Dubaï : Marie S’infiltre évoque les dessous de sa vidéo qui a fait polémique
TV 

Marie S’infiltre était l’invitée du plateau de Quotidien ce mardi 20 avril. L’humoriste en a profité pour évoquer sa vidéo sur les influenceurs à Dubaï, qui a fait l’objet d’une grande polémique. 

Elle a tenu des propos choquants. Le 30 mars dernier, Marie S’infiltre a dévoilé une vidéo dans laquelle elle évoquait les influenceurs à Dubaï. Depuis plusieurs mois, nombreux sont les candidats de télé-réalité qui quittent la France pour s’installer aux Emirats Arabes Unis, pour des raisons différentes. Bien décidée à s’informer sur l’envers du décor, Marie S’infiltre s’est donc rendue directement sur place. Sur le plateau de Quotidien ce mardi 20 avril, elle a mentionné les dessous de cette vidéo. "J’étais déprimée suite aux confinements et j’étais particulièrement jalouse de voir toutes ces personnes qui s’éclatent à Dubaï, donc j’y suis allée", dit-elle d’abord avant de revenir sur un passage qui a particulièrement fait parler : "Je ne tombe pas sur Jazz Correia et les autres influenceuses par hasard, je savais où les chercher. Elles mettent leur vie sur les réseaux donc c’est très facile de savoir où elles se trouvent". En effet, en caméra cachée, l’humoriste a échangé avec Fidji Ruiz, Sarah Lopez, Martika Caringella ou encore Jazz Correia, qui a tenu des propos particulièrement étonnants.

Elle a choqué les internautes. Dans la vidéo de Marie S’infiltre, Jazz Correia n’a pas mâché ses mots. "Je gagne 300 000 euros par mois", avoue-t-elle d’abord. Ne se sachant pas filmée, elle enchaîne ensuite les révélations : "Je ne paye pas d’impôts et je n’en ai strictement rien à faire personnellement. Aucun scrupule de ne pas payer d’impôts pour des gens qui, finalement, ce sont ces mêmes gens qui viennent nous braquer, nous chier dessus ? Non pas du tout !", ajoute-t-elle avant de préciser : "Je déteste la France ! Moi très clairement, je la déteste", a-t-elle conclu. Alors qu’une polémique a rapidement vu le jour suite à la publication de cette vidéo, Fidji Ruiz a souhaité se défendre en affirmant que tout ceci n’était qu’une mise en scène. "Il y a une meuf qui a débarqué à notre table. Elle a cru qu’elle allait se foutre de notre gueule, sauf qu’on l’a reconnue cette petite", a-t-elle affirmé. Des propos confirmés par Maeva Ghennam, qui a indiqué qu’elle voulait attaquer l’humoriste en justice car la vidéo a été tournée sans leur accord. "J’ai entendu que l’une d’entre elles voulait porter plainte, mais j’attends encore. Je n’ai pas encore reçu la plainte", a avoué Marie S’infiltre sur le plateau de Yann Barthès.

Des candidates de télé-réalité abordables ? 

Face à Yann Barthès, Marie S’infiltre n’a pas hésité à affirmer : "Ce sont des personnes particulièrement abordables et sympathiques avec qui j’ai eu une discussion assez chaleureuse et sympa", avant de toutefois préciser qu’elle ne souhaite pas pour autant avoir de leurs nouvelles. Et concernant la polémique qui a suivi sa vidéo ? "Je pense que ce qui choque le plus dans cette vidéo sur les influenceurs, ce ne sont pas tellement les personnes qu’on pointe du doigt, c’est une sorte de responsabilité collective qui fait qu’on a érigé ces personnes-là en stars et qui sont aujourd’hui un objet de fascination. Et qui les suit ? C’est nous", conclut l’humoriste.

Source: Lire L’Article Complet