Les 12 coups de midi : comment Bruno s’est entraîné dès l’enfance pour devenir Maître de midi
TV 

Maître de midi depuis le 20 janvier 2021, Bruno étonne souvent par l’étendue de sa culture générale. Et pour cause. Depuis l’enfance, il cultive ses connaissances depuis tout petit.

C’est le nouveau chouchou des téléspectateurs. Ce vendredi 30 juillet, Bruno a validé sa 185ème participation à l’émission Les 12 coups de midi, se rapprochant au passage du cap des 800 000 € de gains en ajoutant 5 000€ à sa cagnotte, qui s’élève désormais à 799 495 €. Depuis maintenant plus de six mois, le Toulousain de 30 ans épate les téléspectateurs par l’étendue de sa culture générale, qui lui permet chaque jour de s’imposer face à de nouveaux candidats. Il faut dire que Bruno a de nombreuses années d’expérience derrière lui. Dans une interview accordée à Télé Star, le Maître de midi a révélé avoir commencé à nourrir sa culture générale dès son plus jeune âge.

"Quand j’étais petit, ma mère m’a fait lire beaucoup de choses", a-t-il révélé. "Et dès le collège, j’ai eu une télé dans ma chambre et j’ai adoré ça. Je regardais tout le temps plein de choses. De nos jours, la culture passe par la télé, internet, et je regardais plein de reportages, de films, de séries, absolument tout. Et en même temps, je continuais à lire. Dès que je tombais sur un magazine spécialisé dans n’importe quoi, je retenais des trucs dedans." Sa soif de connaissances s’est encore amplifiée à l’adolescence : "J’ai découvert les soirées trivial poursuit, j’ai appris plein de choses. J’ai de l’intérêt pour tout un tas de sujets donc quand je lis des choses, ça m’intéresse et je les retiens. Je pense que ça joue beaucoup, parce qui si on n’en a rien à faire de l’histoire, on peut acheter L’histoire pour les nuls, ça ne veut pas dire qu’on va tout retenir !"

Bruno, troisième meilleur Maître de midi

Parallèlement, Bruno explique avoir toujours été bon élève à l’école, malgré une certaine timidité et quelques réprimandes pour bavardage. "J’avais de très bons résultats mais ce qui agaçait mes profs, c’est que je ne participais jamais. Je détestais participer. Je ne levais jamais la main. Je me mettais à l’avant dernier rang près de la fenêtre, j’étais dans mon monde. (…) Je me la jouais discret. Par contre, j’étais bavard. Si j’étais à côté de mes amis, on était très vite séparés", s’est-il amusé. Quoi qu’il en soit, ces années passées sur les bancs de l’école ont payé ! Littéralement. Avec ses 799 495 € de gains, Bruno occupe actuellement la troisième place des meilleurs Maîtres de midi, derrière Éric (199 participations et 921 316 € de gains) et Christian Quesada (193 participations, 809 392 € de gains).

Source: Lire L’Article Complet