Le film iranien "La Loi de Téhéran" remporte le Grand prix du Festival du film policier
TV 

La Loi de Téhéran, du réalisateur iranien Saeed Roustaee, a remporté dimanche 30 mai le Grand Prix de la 38e édition du Festival international du film policier, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué. Choisi parmi les neuf films en compétition, La Loi de Téhéran met en scène un policier aux méthodes expéditives qui met enfin la main sur un parrain de la drogue, au terme de plusieurs années de traque, dans un pays où la possession de drogue est punie de la peine de mort.

Edition en ligne

La sortie en salles en France de ce film de 2019 est prévue le 28 juillet. Il s’agit du deuxième long-métrage de Saeed Roustaee, né en 1989, qui avait signé son premier film en 2006, Life and a Day. Cette 38e édition “spéciale” du festival se tenait entièrement en ligne cette année, en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19.

Le jury de huit membres, présidé par le comédien et metteur en scène Jacques Weber, comprenait notamment l’actrice Anne Parillaud, la scénariste et romancière Négar Djavadi et les réalisateurs Lucas Belvaux et Jean-Paul Salomé.

Un deuxième film iranien récompensé

Autre film iranien récompensé, The Slaughterhouse, d’Abbas Amini, a reçu le Prix du Jury. Il raconte l’histoire d’Amir qui retourne vivre chez son père en Iran après avoir été expulsé de France et qui, par solidarité familiale, se retrouve impliqué dans un crime atroce qui va l’amener à fréquenter le milieu de l’échange de devises étrangères au marché noir.

Le Prix de la Critique est également revenu à La Loi de Téhéran, tandis que le film français Boîte Noire, de Yann Gozlan, a reçu le prix du public. Ce film, qui suit un technicien du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) chargé d’enquêter sur le crash d’un vol Dubaï-Paris, est attendu sur les écrans le 8 septembre.

Le Festival du film policier, qui était organisé traditionnellement à Beaune (Côte-d’Or) avant de rompre avec cette ville en raison de différends financiers, a choisi de s’implanter à partir de 2022 à Reims (Marne)

Source: Lire L’Article Complet