Laurent Baffie : pourquoi C à vous ne veut plus l’inviter
TV 

Laurent Baffie était l’invité d’Eric Dussart pour son émission On refait la télé sur RTL ce 23 octobre. Il a expliqué pourquoi il n’est plus le bienvenu sur certains plateaux, et notamment celui de C à vous sur France 5.

Persona non grata. L’humoriste Laurent Baffie doit faire face, comme d’autres et notamment son ami Jean-Marie Bigard, à quelques réticences de la part des plateaux de télévision ou de radio. Il était quand même invité, ce 23 octobre, dans l’émission On refait la télé présentée par Eric Dussart sur RTL. Cela lui a permis de revenir sur son tempérament et sa spontanéité qui n’en font pas toujours un invité très apprécié. Laurent Baffie, tout comme sa famille, s’en rend d’ailleurs bien compte. "Quand je quitte la maison en disant que je vais faire un direct, tout le monde se signe chez moi. Crucifix, ail et tout le bazar".

Eh oui, difficile d’être serein quand on sait que l’humoriste peut être l’auteur de quelques dérapages incontrôlés et de propos polémiques en tout genre. Une attitude qu’il explique de manière plutôt manichéenne. "Il y a 2 personnes dans ma tête, y’a un ange et y’a un démon". Un démon qui rebute donc la plupart des présentatrices et présentateurs puisque qu’il n’y en a plus qui prennent le risque de l’inviter en direct. "Non, il n’y en a plus. Par exempleC à vous, j’ai une attachée de presse qui s’appelle Isabelle, qui est charmante, et C à vous ils refusent. Parce que j’y suis allé deux fois, et deux fois il y a eu des embrouilles".

Laurent Baffie : "Quand ça pue un peu la merde, ils vous invitent"

Pourtant ce ne sont pas les émissions tournées en direct qui manquent comme le souligne Eric Dussart qui parle de Quotidien, C à vous, Touche pas à mon poste… Ce qui amène Laurent Baffie à rebondir : "Oui, Touche pas à mon poste je vais le faire. Quotidien ils ne m’ont jamais invité. Enfin si, ils m’ont invité quand il y avait des embrouilles, quand ça pue un peu la merde, ils vous invitent. Mais sinon, ils ne sont pas trop clients". Et si le direct est risqué, cela ne signifie pas que les émissions enregistrées sont sans danger pour autant, comme Laurent Baffie l’explique sans complexe.  "Même quand je faisais des émissions enregistrées, on m’a briefé sur certains trucs à ne pas dire. Le problème c’est que quand on me dit qu’il ne faut pas dire un truc, c’est direct".

Source: Lire L’Article Complet