L’amour est dans le pré : cette initiative inédite de Karine Le Marchand pendant le speed-dating d’un candidat
TV 

Dans l’Amour est dans le pré lundi 12 octobre, Karine Le Marchand a fait une belle surprise à Paul-Henri en lui donnant la lettre d’une prétendante arrivée en retard dans le courrier de l’émission. Mais touchée par le profil de la jeune femme, l’animatrice n’a pas résisté à la présenter à l’agriculteur.

C’est une belle surprise qu’a reçu Paul-Henri dans l’Amour est dans le pré. Après avoir rencontré quatre prétendantes, l’éleveur de chevaux de 38 ans a reçu une délicate attention de la part de Karine Le Marchand dans l’émission de lundi 12 octobre. Et c’est aussi une grande première dans le programme de M6. Touchée par Paul-Henri, dont elle aime "la sensibilité", l’animatrice lui avait concocté un petit plus. "Juste avant de te demander de choisir, j’ai une surprise pour toi. Figure-toi que, pour la première fois, on a décidé de te faire rencontrer une fille qui a écrit, mais trop tard. Le courrier est arrivé après qu’on t’ait donné ton courrier !", a-t-elle ainsi expliqué au candidat.

C’est donc sans détour qu’elle a remis la lettre de Maïté à Paul-Henri, qui n’a pas manqué de la lire. Amusé par ce courrier, l’agriculteur a immédiatement accepté de rencontrer la jeune femme, et ce sans même regarder ses photos, pour "garder la surprise jusqu’au bout". Et ce fut un véritable coup de foudre, même si l’agriculteur est resté tout un moment très troublé par cette belle surprise. "J’ai écrit spontanément, et me voilà devant toi, et jusqu’à maintenant, je ne savais même pas si tu allais accepter de me voir", a ainsi expliqué Maïté, dont la personnalité enthousiaste n’a pas tardé à se manifester.

Un "signe du destin" pour Karine Le Marchand

Une rencontre touchante qui a probablement ému les téléspectateurs de M6, tout comme Karine Le Marchand, qui avait bien senti ce petit coup du destin pour Paul-Henri, qui lors de sa présentation avait imité Maïté, la célèbre cuisinière de France Télévisions. "C’est beau, un signe du destin", a-t-elle lancé, et de préciser : "Je l’aime bien, elle est fraîche, elle est spontanée". Un véritable coup de poker, puisque la vendeuse de prêt-à-porter âgée de 31 ans a su séduire l’éleveur de chevaux, qui a décidé de la convier à la ferme avec Aline, autre prétendante qui avait su séduire Paul-Henri.

Source: Lire L’Article Complet