La Grande librairie : qui sont les invités de l’émission de rentrée ce 7 septembre ?
TV 

Pour la rentrée, Augustin Trapenard reçoit plusieurs auteurs dans La Grande Librairie sur France 5. Tour d’horizons des invités.

À 21 heures, les téléspectateurs de France 5 retrouvent Augustin Trapenard et son équipe pour un nouveau numéro de La Grande Librairie. Qui sera sur le plateau ce mercredi ? Virginie Despentes viendra présenter son livre Cher Connard, paru aux éditions Grasset. Un roman de rage et de consolation, de colère et d’acceptation, où l’amitié se révèle plus forte que les faiblesses humaines. L’écrivaine a récemment parler d’elle concernant sa non-éligibilité au Prix Goncourt, ayant été ancienne jurée.

Blandine Rinkel se penche sur les traumatismes qui marquent l’enfance dans Vers la violence, paru aux éditions Fayard. "Il ne m’avait pas légué la douceur, la confiance ni la foi. Pourtant  j’héritais de lui les trois choses auxquelles je tenais le plus au monde. J’héritais de lui l’absence, la joie et la violence", annonce-t-elle en quatrième de couverture de son livre. L’autrice a publié son premier livre, L’abandon des prétentions, en 2017.

Une nuit au plus près d’Anne Frank

Dans Quand tu écouteras cette chanson, Lola Lafon plonge dans le temps avec un ouvrage dans lequel Anne Frank est l’un des protagonistes principaux. Le livre paru aux éditions Stock se passe le 18 août 2021, dans l’Annexe du Musée Anne Frank. L’endroit où la jeune fille et sa famille se sont cachés au cours de la Seconde Guerre mondiale. "La nuit, je l’imaginais semblable à un recueillement, à un silence. J’imaginais la nuit propice à accueillir l’absence d’Anne Frank. Mais je me suis trompée. La nuit s’est habitée, éclairée de reflets ; au cœur de l’Annexe, une urgence se tenait tapie encore, à retrouver."

Enfin, Laurent Gaudé signe Vers la violence, chez Actes Sud. Un récit futuriste, une investigation au coeur de "la zone 3 de Magnapole". "Un matin, dans ce quartier abandonné à sa misère, un corps retrouvé ouvert le long du sternum va rompre le renoncement dans lequel Zem s’est depuis longtemps retranché. Placé sous la tutelle d’une ambitieuse inspectrice de la zone 2, il se lance dans une longue investi­gation. Quelque part, il le sait, une vérité subsiste." A 50 ans, Laurent Gaudé est de retour. En 2002, sa littérature avait été récompensée avec le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires avec La Mort du roi Tsongor.

Source: Lire L’Article Complet