JT de 13h : Marie-Sophie Lacarrau fait sa rentrée après le départ de Jean-Pierre Pernaut
TV 

Lundi 4 janvier, Marie-Sophie Lacarrau a officiellement fait ses débuts dans le JT de 13H de TF1, succédant ainsi à Jean-Pierre Pernaut qui a tiré sa révérence le 18 décembre dernier.

Rien n’a changé sauf… le présentateur. Après avoir tiré sa révérence le 18 décembre dernier, après 33 ans à la tête du JT de 13H de TF1, Jean-Pierre Pernaut a passé le flambeau à Marie-Sophie Lacarrau, débarquée de France 2 pour présenter l’un des JT quotidiens les plus suivis en France. Et c’est lundi 4 janvier que la journaliste a fait sa rentrée, en commençant par souhaiter la bonne année aux fidèles téléspectateurs de TF1, et ce au nom de toute l’équipe du 13H. L’occasion également pour elle d’émettre un vœu : "J’espère bien tisser au plus vite, avec vous, ces mêmes liens de complicité et de confiance que vous avez pu faire grandir avec Jean-Pierre Pernaut pendant 33 ans", a-t-elle ainsi souhaité.

Mais si elle a remplacé Jean-Pierre Pernaut à la tête du JT, hors de question pour Marie-Sophie Lacarrau de changer les bonnes habitudes. Et c’est ainsi par le bulletin météo d’Evelyne Dhéliat qu’elle a commencé le journal, avant d’enchaîner sur le gros titre de la journée, à savoir, les tombées de neige dans certaines régions. Un programme qui ne change pas beaucoup pour la journaliste, qui avant d’arriver sur TF1 a elle aussi présenté le JT de 13H de France 2, et qui va surtout regretter la présentation de Prodiges sur la chaîne.

Marie-Sophie Lacarrau souhaite "respecter" le 13H de TF1

Loin d’être en guerre avec France 2, Marie-Sophie Lacarrau se disait même "sereine et impatiente" de succéder à Jean-Pierre Pernaut, elle qui sera remplacée par Julien Bugier au 13H de France 2. Et qui dit remplacer le journaliste de TF1, ne disait pas pour autant remodeler entièrement le JT de 13H qu’elle comptait garder tel quel. "Ce journal, je vais le respecter. Pas question d’en dénaturer l’ADN. Il y aura toujours cet ancrage en régions et on continuera de parler des problématiques de nos territoires et de ceux qui y vivent, dans toute leur pluralité. À cela bien sûr, j’amènerai ma personnalité", avait-elle promis.

Source: Lire L’Article Complet