“Je ne veux pas répondre” : Jean-Michel Apathie esquive farouchement une question de Cyril Hanouna
TV 

Ce jeudi 30 septembre, Jean-Michel Apathie était invité sur le plateau de TPMP pour parler de son dernier livre, Les amateurs, dans lequel il évoque la plainte pour viol déposée contre Nicolas Hulot en 2008. Durant l’interview, le journaliste a refusé de répondre à une question de Cyril Hanouna.

En 1997, Pascale Mitterrand, 19 ans, petite-fille de l’ancien président de la République et stagiaire photographe, se rend dans la propriété de Nicolas Hulot pour les besoins d’un reportage pendant une semaine. A la fin du séjour, la jeune femme remet sa pellicule et abandonne le photojournalisme, sans expliquer quoique ce soit. Onze ans plus tard, en 2008, elle entre dans une gendarmerie des Landes et dépose plainte contre Nicolas Hulot. Face à son récit, les gendarmes mentionnent dans les faits une scène de viol, mais la loi de l’époque (10 ans à partir du jour où l’infraction a été commise) prescrit les faits. L’ex présentateur de Ushuaia est tout de même entendu par la police un mois plus tard à Saint-Malo, et il reconnaît un rapport sexuel, mais sans contrainte selon lui, comme le rappelle le média Reporterre. 10 ans plus tard, le 9 février 2018, l’affaire éclate publiquement et Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique, nie toujours les faits et reçoit le soutien de plusieurs membres du gouvernement, à l’instar d’Edouard Philippe et Marlène Schiappa. Dans son livre, Jean-Michel Apathie déplore l’indifférence de l’exécutif ainsi que "l’absence de curiosité rare, exceptionnelle" de ses confrères journalistes face à l’affaire, et apporte également un nouvel élément.

Jean-Michel Apathie : ce témoignage dans l’affaire Nicolas Hulot qui intrigue le journaliste

Après un méticuleux travail de recherche, il met en lumière un témoignage important, – celui de Goksin Sipahioglu, directeur de l’agence photographique Sipa dans laquelle travaillait Pascale Mitterrand – , retranscrit lors d’une conférence donnée par la journaliste Bérengère Bonte en mars 2018. D’après Jean-Michel Apathie, cette dernière raconte que Nicolas Hulot aurait demandé avec insistance au patron de Sipa d’envoyer Pascale Mitterrand seule pour faire le reportage chez lui en Corse. "Quand on vous écoute, on a l’impression que son agression était préméditée", lâche Benjamin Castaldi à l’attention de Jean-Michel Apathie. "Ce que vous me prêtez, c’est pas moi qui le dit, c’est Sipahioglu", lui répond le journaliste avant d’ajouter : "C‘est bien pour cela que je dis que c’est un témoignage qui pose des questions." De son côté, Pascale Mitterrand a refusé de s’exprimer publiquement. Quant à l’existence d’échanges avec Jean-Michel Apathie, le mystère demeure entier. "Est-ce que la victime a réagi à votre livre ?", lui demande Cyril Hanouna. "Il y a des questions auxquelles je ne veux pas répondre", rétorque le journaliste.

Source: Lire L’Article Complet