"J'ai été virée à cause de vous!" ; en direct sur TPMP, Jeanine, 67 ans, annonce à Cyril Hanouna choqué, qu'il est responsable de la perte de son emploi !
TV 

Cyril Hanouna est-il le responsable du licenciement d’une retraitée de 67 ans ? Invitée sur le plateau de TPMP, la femme a expliqué le lien entre sa mise à la porte par son ancien employeur et l’émission "Touche pas à mon poste".

Les tristes témoignages s’enchaînent sur le plateau de l’émission « Touche pas à mon poste ». Après la colère des boulangers et le désarroi des restaurateurs, ce sont cette fois les retraités qui viennent exprimer leur peine et pousser un coup de gueule face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs. Ce mercredi 11 janvier 2023, deux retraités étaient en effet présents pour se confier sur leurs situations respectives compliquées.

Jeanine, une retraitée de 67 ans forcée de continuer à travailler pour s’en sortir a ainsi révélé qu’elle ne peut pas joindre les deux bouts : « C’est pas évident mais je n’ai pas le choix. Je suis déjà à découvert le 12 du mois alors vous vous imaginez après… » a d’emblée déclarée la femme de ménage. « Quand j’avais 55 ans et que je travaillais chez Bouygues, je me disais : ‘bientôt la retraite, dans 5-6 ans je serais peut-être plus là car la retraite était fixée à 60 ans à l’époque mais bon j’ai rêvé… ».

Cyril Hanouna a ensuite demandé à son invitée comment elle fait pour s’en sortir au quotidien. Jeanine a alors répondu qu’elle s’est retrouvée dans cette situation compliquée à cause de l’animateur : « J’ai été virée à cause de vous ! » a-t-elle lancé. « Oui car une fois j’étais passée là, on discutait du pouvoir d’achat et j’avais parlé des frais d’augmentation des frais kilométriques et cela n’a pas plu à La Voix du Nord. Je travaillais là-bas, je distribuais les journaux le matin, six jours sur sept ! » a-t-elle précisé.

De quoi choquer Cyril Hanouna : « C’est quand même incroyable, ils vous ont viré pour ça ? Comment cela s’est passé, ils vous ont appelé ? ». Et la principale intéressée de répondre : « On m’a téléphoné et on a téléphoné à mes collègues, ils avaient plus droit de me parler car j’étais une « chiante » parce que je demandais des frais kilométriques, c’est logique puisqu’on utilise notre véhicule ! ».

ES

Source: Lire L’Article Complet