Il y a « plus de 120 films éligibles » aux César, insiste Eric Toledano
TV 

Une cérémonie aura lieu le 12 mars malgré la crise sanitaire. L’ancienne patronne d’Arte Véronique Cayla et le cinéaste Éric Toledano (coréalisateur avec Olivier Nakache d’Intouchables et Hors Normes), soit la nouvelle présidente 
des César et son vice-président, sont revenus sur cette édition un peu particulière pour Le Parisien mercredi.

Avant d’aborder cette édition, ils ont souhaité s’écarter « des polémiques qui vampirisent les César ». « Si l’on n’organisait pas de cérémonie, on abandonnerait les partenaires (chaîne, sponsors…) et on mettait les César en péril. On serait par ailleurs dans une résignation insupportable. Si la culture ne montre pas sa force quand elle est très affaiblie, c’est dangereux. Il faut se serrer les coudes, parce qu’on a souffert ensemble », explique Eric Toledano avant de défendre le prix.

Deux fois moins de films

En raison du contexte, il y aura deux fois moins de films éligibles aux César cette année. Le cinéaste rappelle qu’il y a « plus de 120 films éligibles ».

L’actrice Marina Foïs sera la maîtresse de cérémonie, avait annoncé l’académie en novembre. Cette cérémonie sera la première depuis la réforme engagée par l’Académie des César, après la démission de son ancienne direction accusée d’entre-soi et d’opacité et la tempête provoquée par la remise du prix du meilleur réalisateur à Roman Polanski lors de la 45e cérémonie, en février dernier.

Source: Lire L’Article Complet