Harry Potter : Cette scène du roman La Coupe de Feu a été totalement ruinée par le film
TV 

Les scénaristes d’Harry Potter et la Coupe de Feu n’ont pas respecté l’œuvre de J.K Rowling dans cette scène ! 

Il n’y a pas que le personnage de Ron Weasley qui a été totalement ruiné par les scénaristes des films Harry Potter ! En effet, une scène présente dans le quatrième volet La Coupe de Feu a très clairement raté le coche et déformé l’œuvre de J.K Rowling. Il s’agit pourtant d’une des séquences les plus importantes de Fleur Delacour, la sorcière provenant de la très chic école Beauxbâtons, incarnée par l’actrice française Clémence Poésy. On parle du moment où Ron, sous le coup de l’impulsion, demande à Fleur d’être sa cavalière pour le bal de Noël. Une invitation maladroite que la jeune femme rejette publiquement, obligeant le pauvre Ron à faire face à une gênante humiliation qui le laisse dans un état second. Si la scène en question semble en tout point similaire au passage du roman, celle-ci possède pourtant une différence cruciale.

Un détail que seuls les vrais Potterheads remarqueront : à aucun moment le film ne fait allusion aux origines vélanes de la jeune femme. En effet, la grand-mère de Fleur était une vélane à part entière, une créature à l’apparence humaine d’une beauté enivrante, capable -au même titre que les sirènes- de faire tomber les hommes sous son charme comme par enchantement. Une grosse erreur, comme le démontre l’internaute PetevonPete sur Reddit, qui vient -une nouvelle fois- desservir l’arc narratif de Ron. “Ils ont gardé presque mot pour mot la réaction de Ron, le décrivant comme en transe et sous son charme. Mais ils ont coupé l’explication qui permet de comprendre que Fleur est en partie vélane. Donc dans le film, on dirait que Ron est juste vraiment stupide” a-t-il expliqué. Un constat d’autant plus étonnant que les scénaristes n’ont jamais expliqué la raison d’un tel oubli. Découvrez également quel autre détail d’Harry Potter et la Coupe de Feu agace profondément les fans du roman.

Source: Lire L’Article Complet