Festival de Cannes 2021 : "Tre Piani" de Nanni Moretti interpelle la maison Europe
TV 

Fin analyste et chroniqueur de la société italienne, Nanni Moretti, Palme d’or en 2001 avec La Chambre du fils, réalisera-t-il le doublé avec Tre Piani ? Fidèle à son approche intimiste, il évoque l’éclatement d’une petite communauté de voisinage qui pourrait bien refléter celui de la société italienne et pourquoi pas de l’Europe entière qui peine à parler d’une seule voix. Mais si le message passe bien, Moretti reste dans les clous d’une mise en scène classique, d’habitude plus inventive.

De Tel Aviv à Rome

Une succession de drames domestiques gangrènent les relations de voisinage de trois familles d’un immeuble romain. Chacun s’entête dans ses convictions à l’intérieur du couple, et la vindicte s’étend à tout l’environnement, pouvant aller jusqu’à la rupture.

Au fil d’une dizaine d’années, l’amour va-t-il revenir, et le désir de se retrouver prendre le dessus ?

Après les grandes figures de Sylvio Berlusconi dans Le Caïman et du pape dans Habemus Papam, Nanni Moretti revient à des personnages plus proches de la société italienne dans Tre Piani. Peut-être est-ce là qu’il touche au plus juste, comme fin observateur d’une Italie qui le passionne et dont il brosse les travers dans ses films. Il a trouvé matière en transposant de Tel Aviv à Rome le roman d’Eshkol Nevo (Trois Paliers, Gallimard), auquel il donne des résonnances européennes sinon universelles.

Du particulier au général

Un père renie son fils qui a tué une passante en voiture, un autre est soupçonné d’avoir abusé de la fille mineure de son voisin, et une mère esseulée recueille le frère honni de son mari. Ces conflits intimes vont s’échapper de la cellule familiale, et s’étendre à l’extérieur, en rumeur, en enquêtes policières, et en procès. Ils deviennent des faits divers, de société, ils sont mis sur la place publique et dépassent l’individu.

Ce passage du particulier au général trouve un écho dans une scène clé, où Moretti filme une manifestation devant les locaux d’une association d’aide aux réfugiés en Italie. Les trois drames du film reposent sur une inacceptation de l’autre, du voisin, du mari, du fils. Ce rejet est à l’image d’une frange de l’Italie (et d’autres pays d’Europe) qui se sent menacée dans son intégrité nationale par l’étranger (“on est chez-nous”). C’est le même processus qui est en marche dans l’immeuble romain de Moretti. Métaphore en sous-texte d’une Europe qui ne parvient pas à s’entendre, Tre Piani se termine sur la note d’espoir d’une réconciliation possible, du moins à créer.

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Nanni Moretti
Acteurs : Nanni Moretti, Margherita Buy, Riccardo Scamarcio Sagna  
Pays : Italie / France
Durée : 1h59
Sortie : 27 octobre
Distributeur : Le Pacte

Synopsis : Une série d’événements va transformer radicalement l’existence des habitants d’un immeuble romain, dévoilant leur difficulté à être parent, frère ou voisin dans un monde où les rancœurs et la peur semblent avoir eu raison du vivre ensemble. Tandis que les hommes sont prisonniers de leurs entêtements, les femmes tentent, chacune à leur manière, de raccommoder ces vies désunies et de transmettre enfin sereinement un amour que l’on aurait pu croire à jamais disparu…

Source: Lire L’Article Complet