Festival de Cannes 2021 : découvrez le palmarès complet
TV 

Samedi 17 juillet 2021, de nombreux films ont été récompensés lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes. Avec Titane, Julia Ducournau est devenue la deuxième réalisatrice à décrocher la Palme d’or…

Après douze jours de compétition pour les vingt-quatre longs-étranges sélectionnés, le jury du Festival de Cannes a remis ses prix lors de la cérémonie de clôture de cette 74ème édition samedi 17 juillet 2021. L’occasion de faire le point sur les films qui ont été récompensés lors de cette cérémonie exceptionnelle !

Palme d’or : ‘Titane’ de Julia Ducournau

Le précieux prix a été remis par Sharon Stone et Spike Lee. Submergée par l’émotion, Julia Ducournau a déclaré : "Je voulais remercier infiniment le jury de reconnaître avec ce prix le besoin avide et viscéral qu’on a d’un monde plus inclusif et plus fluide. Merci au jury d’appeler pour plus de diversité dans nos expériences au cinéma et dans nos vies. Et merci au jury de laisser rentrer les monstres !"

Grand prix ex aequo : ‘Un héros’ de Asghar Farhadi et ‘Compartiment NO.6’ de Juho Kuosmanen

Le prix a été remis par le réalisateur américain Oliver Stone. Sur scène, Asghar Farhadi a déclaré : "Je me souviens, c’était il y a trente-six ans. J’avais 13 ans et, avec les moyens du bord, je réalisais mon premier court-métrage. Depuis tout ce temps, je ne fais qu’écrire et réaliser des films, malgré les difficultés, malgré les pressions. Je continue d’avoir l’espoir de questionner la société qui m’entoure et d’éveiller les consciences." De son côté, Juho Kuosmanen a confié : "Ces deux dernières semaines m’ont semblé tellement longues. Ce film est l’histoire d’une relation entre deux personnes, mais toutes les histoires impliquent des relations entre les gens."

Prix d’interprétation masculine : Caleb Landry Jones pour ‘Nitram’

Le prix a été remis par l’actrice française Adèle Exarchopoulos.

Prix du jury ex aequo : ‘Le Genou d’Ahed’ de Nadav Lapid et ‘Memoria’ de Apichatpong Weerasethakul

Le prix a été remis par l’actrice britannique Rosamund Pike. Nadav Lapid a confié : "Avant le tournage, la situation était très délicate et compliquée. Ma productrice m’a demandé si je pensais que nous pouvions le faire : je lui ai répondu oui, mais je suis réalisateur, je réponds oui à tout ! Elle a choisi de me croire, et en cela, elle a été irrationnelle et imprudente. Ce sont les plus belles qualités que l’on puisse avoir pour faire du cinéma. Merci à tous les irrationnels et imprudents du monde." De son côté, Apichatpong Weerasethakul a déclaré : "Merci à nos équipes en Colombie et au Mexique, c’est à vous que je dédie ce Prix. Tilda Swinton, Jeanne Balibar, Agnes Brekke… Vous m’avez offert le plus beau cadeau de l’esprit. Tilda, nous avons beaucoup parlé de ce rêve, nous y voici. Vous êtes l’un des êtres humains les plus remarquables, vous m’avez pris sous votre aile et c’est une chance d’être avec vous."

Prix de la mise en scène : ‘Annette’ de Leos Carax

Le prix a été remis par remis par l’actrice et réalisatrice italienne Valeria Golino. Ron et Russell Mael, le duo des Sparks, ont déclaré sur scène : "Il y a huit ans, Ron et moi sommes venus à Cannes. Nous avons rencontré Leos Carax pour la première fois et nous l’avions remercié d’avoir utilisé une de nos chansons pour son film Holy Motors. C’est un grand réalisateur français, un immense cinéaste. Nous sommes très touchés d’avoir eu une place dans ce projet."

Prix d’interprétation féminine : Renate Reinsve pour ‘Julie en douze chapitres’

Le prix a été remis par l’acteur sud-coréen LEE Byung-hun. Très émue, Renate Reinsve a déclaré : "Ce prix revient à tellement de personnes. Le travail a été collectif, tout s’est fait si facilement !"

Prix du scénario : ‘Drive my car’ de Ryūsuke Hamaguchi et Takamasa Oe

Le prix a été remis par la réalisatrice et scénariste britannique Andrea Arnold. Avec émotion, Hamaguchi Ryusuke a déclaré : "Je pense évidemment à l’auteur de la nouvelle qui nous a inspiré ce film, Haruki Murakami. Je tiens également à préciser que je n’ai pas écrit seul ce scénario. Takamasa Oe est scénariste à temps plein, mais il m’incite constamment à écrire. Je lui suis très reconnaissant. C’est un très long film mais il m’a toujours encouragé à aller au bout du projet. Je tiens à remercier les personnes qui ont mis en images ce scénario. S’il vous a plu, c’est qu’il a été bien interprété et je souhaite aussi remercier mes comédiens. Ils ont grandement contribué au succès du film."

Caméra d’or : ‘Murina’ de Antoneta Alamat Kusijanovic

La Caméra d’or a été remise par Mélanie Thierry, Présidente du Jury de cette Sélection de premiers films. Avec émotion, le coscénariste du film, Frank Graziano, qui a déclaré : "La réalisatrice a mis tout son cœur dans la réalisation du film, elle a accouché hier de son premier enfant et voit la cérémonie depuis Dubrovnik."

Palme d’or du court-métrage : ‘Tous les corbeaux du monde’ de Tang Yi

Le trophée a été remis des mains de Paolo Sorrentino. Sur scène, Marco Bellocchio a déclaré : "Je voudrais partager ce prix avec toutes les personnes qui font partie de ma famille de cinéma. Je suis très ému. Je suis très heureux que vous ayez rappelé la mémoire de Michel Piccoli, avec lequel j’ai travaillé. Lui et Anouk Aimée avaient été récompensés du Prix d’interprétation pour Le Saut dans le vide en 1979. Les choses que j’ai réussies je les ai réalisées avec de l’imagination et du courage. Un réalisateur doit savoir en faire preuve."

Mention spéciale du court métrage : ‘Le Ciel du mois d’août’ de Jasmin Tenucci

La Palme d’or et la Mention Spéciale ont été remises par Sameh Alaa, membre du Jury des Courts Métrages et Palme d’or du Court Métrage 2020, et Mounia Meddour, membre du Jury Un Certain Regard. Sur scène, Jasmin Tenucci a déclaré : "Je suis très heureuse. C’est mon deuxième court métrage, j’ai eu un budget limité, mon producteur vient d’avoir 25 ans et mon actrice est freelance. Si vous souhaitez travailler avec une excellente actrice, venez me demander !"

Source: Lire L’Article Complet