Faustine Bollaert en larmes : ce témoignage “intense” dans Ça commence aujourd’hui qui l’a chamboulée
TV 

Ce lundi 10 janvier, Faustine Bollaert était aux commandes d’un nouveau numéro de Ça commence aujourd’hui dont le thème était "à 20 ans, ils vivent à la rue". Un sujet fort qui l’a bouleversée.

Dès le premier témoignage, l’émotion était à son comble. Ce lundi 10 janvier, Faustine Bollaert était aux manettes d’un nouveau numéro de Ça commence aujourd’hui sur France 2. Une fois n’est pas coutume, ce sont des témoignages poignants auxquels elle a fait face. Il faut dire qu’elle tenait à mettre en lumière et à donner la parole à des "invisibles". Des jeunes qui rencontrent des difficultés, et pas des moindres puisque ces personnes vivent dans la rue, alors qu’ils sont à peine majeurs. C’est le cas par exemple de Bilel, un jeune homme de 19 ans qui est SDF depuis deux ans. Au fur et à mesure qu’il racontait son parcours cabossé, l’émotion est devenue palpable sur le plateau. Mais c’est surtout ses retrouvailles avec Nawel, une jeune femme de 25 ans extrêmement déterminée à sortir Bilel de la rue qui a émue Faustine Bollaert.

La maman d’Abbie et Peter ne s’attendait certainement pas à faire face à une telle ténacité. Malgré leurs parcours différents, Bilel et Nawel forment une "équipe", un binôme solide et solidaire. Il n’en fallait pas plus pour toucher en plein cœur l’animatrice, attendrie par les deux jeunes gens. "Je vous mets au défi de nous arrêter. Rien ne nous arrêtera !", assène avec force Nawel, tandis que des larmes perlent sur les joues de Faustine Bollaert incapable, dans un premier temps, de reprendre la parole. A l’issue de ce témoignage à la fois percutant et plein d’espoir, la compagne de Maxime Chattam a tenu à lancer un appel à ses téléspectateurs.

"Vous nous bouleversez"

"On veut vous aider. J’invite tous ceux qui nous regardent… vous êtes tellement nombreux. S’il vous plait, s’il y a bien un moment où la famille Ça commence aujourd’hui et cette solidarité doivent agir, [c’est maintenant]. Rentrez en contact avec Nawel et Bilel. Il a besoin d’être accompagné. Il a besoin d’un travail. Il a besoin d’un soutien financier. On peut l’aider", estime-t-elle non sans émotion. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à avoir été bouleversée par cette histoire. C’est également le cas de la psychologue Natacha Espié, qui ne cache pas non plus ses larmes. "Vous nous bouleversez", confirme Faustine Bollaert en découvrant les larmes de son acolyte. Et cette dernière de reconnaître : "Je suis extrêmement touchée par vous aussi. Parce que vous donnez foi à l’humain (…) On pourrait dire tellement de choses tellement c’est émouvant". Une émotion qui se transmet même à travers l’écran de télévision.

Source: Lire L’Article Complet