EXCLU. L’amour est dans le pré : Alain révèle pourquoi il rate le speed dating
TV 

Lundi 5 septembre 2022, M6 diffusera un nouvel épisode de L’amour est dans le pré. Si les téléspectateurs découvriront de nouveaux speed dating, Alain a raté cette étape et n’a pas rencontré ses prétendants avant leur venue à la ferme.

Lundi 14 février 2022, les téléspectateurs découvraient le portrait d’Alain, un éleveur de veaux et commerçant dans l’Allier, dans L’amour est dans le pré, sur M6. Père de deux enfants, celui-ci a découvert son attirance pour les hommes sur le tard. Il avait alors indiqué à Karine Le Marchand qu’il cherchait un homme plus calme que lui pour l’apaiser, drôle, bien dans sa vie et avec lequel il ne s’ennuierait pas ! Cependant, pour la première fois dans l’histoire de l’émission, celui-ci n’est pas passé par la case des speed datings. Dans un entretien accordé à Télé Star, Alain a déclaré : "C’était totalement involontaire. Pendant les deux ans de pandémie, étant donné que j’étais très isolé à la ferme, je n’ai jamais été contaminé. Et puis j’ai fêté mon anniversaire quelques jours avant les speed datings."

Acceptant de développer, Alain a confié : "J’ai été testé négatif et, en partant à Paris, je n’avais pas de symptômes. Juste un peu de fièvre la veille, mais je pensais avoir attrapé froid. Voilà comment je me suis retrouvé bloqué dans ma chambre d’hôtel avec la Covid, pendant que mes prétendants m’attendaient sur la péniche. C’est tout moi ça !" Alors, il a décidé d’inviter ses trois prétendants à la ferme sans les avoir rencontrés avant. "C’est l’équipe qui m’en a donné l’idée parce que mes prétendants arrivaient à intervalle régulier. Ça m’a permis d’avoir une conversation en tête-à-tête avec chacun, avant qu’on se retrouve à quatre dans la maison", a-t-il lâché.

Une publication partagée par L’Amour est dans le pré (@adpm6)

Alain : "J’en avais trois pour le prix de deux"

Amusé par la situation, l’éleveur de veaux a déclaré : "C’était rigolo, j’en avais trois pour le prix de deux. C’est le genre de situation que jamais je n’aurais pu vivre dans la vie de tous les jours." N’ayant pas totalement confiance en lui, il a ajouté : "Au début, je me suis dit : ‘Quand ils vont me voir, ils vont tous tourner les talons.’ Ensuite, en prenant le temps de parler avec eux, j’ai ajusté mes critères." Enfin, Alain a développé sa pensée en faisant savoir : "Lorsque l’on discute, on se découvre un intérêt pour des personnes sur lesquelles on ne se serait pas retourné dans la rue."

Source: Lire L’Article Complet