Emmanuel Macron réagit aux violences à Washington : “Nous croyons en la démocratie américaine” (VIDEO)
TV 

Quatre morts ont été déclaré ce 6 janvier à Washington. Après ce drame et l’invasion des pro-Trump dans le Capitole, le Congrès confirme ce matin la victoire de Biden aux présidentielles.

C’est la fin d’une élection présidentielle américaine chaotique. Depuis l’été dernier, Donald Trump prépare ses supporters à une soit-disant fraude électorale, sentant la victoire lui échapper. Malgré l’absence totale de preuves, l’actuel chef d’État a clamé haut et fort que les votes avaient été truqués. Les recomptages des votes qu’il a exigé n’ont pas non plus joué en sa faveur, Joe Biden a même vu le nombre de ses soutiens augmenter.

À lire également

“Le président Macron s’en fout de la culture” : Maïwenn pousse un coup de gueule dans Quotidien (VIDEO)

Mais face au cruel manque d’autorité du camp des républicains, qui n’ont pas su ces derniers mois contredire Donald Trump d’une voix assez forte et unie, des extrêmistes ont envahi ce mercredi 6 janvier le Capitole, dont le niveau de sécurité était étrangement faible, comme le dénoncent aujourd’hui les médias et les internautes sur les réseaux sociaux, incrédules en voyant les images des protestants rentrer sans difficulté dans le bâtiment où la victoire de Joe Biden allait être confirmée par le Congrès quelques instants plus tard. S’en sont suivies des violences dans les rues voisines. Quatre morts ont été déclarés, dont les causes sont encore inconnues pour trois d’entre eux. Une femme a été tuée par la police, qui a interpellé 52 personnes. Plus tôt dans la journée, les démocrates avaient remporté l’élection cruciale en Géorgie, reprenant le contrôle du Sénat.

À lire également

USA : le président Joe Biden vacciné contre la Covid-19 en direct devant les caméras de télévision ! (VIDEO)

Cette nuit, vers trois heures du matin, Emmanuel Macron a réagi à cet événement tristement historique. Devant le drapeau américain, de la France et de l’Union Européenne, il a déclaré solennellement : “Quelques individus violents se sont introduits dans le temple séculaire de la démocratie américaine, le Capitole. Une femme a été tuée. Quand, dans une des plus vieilles démocraties du monde, des partisans d’un partisan sortant remettent en cause par les armes les résultats légitimes d’une élection, c’est une idée universelle d’un-homme-une-voix qui est battue en brèche. (…) Aujourd’hui, la France se tient aux côtés du peuple américain avec force, ferveur et détermination. Et au côté de tous les peuples qui entendent choisir de leur dirigeant, décider de leur destin et de leur vie par ce choix libre et démocratique des élections. Et nous ne céderons rien à la violence de quelques uns qui veulent remettre en cause cela. (…) Nous croyons en la force de la démocratie américaine“.

À lire également

Un élu américain meurt de la Covid-19 à 41 ans trois semaines après avoir été élu au Congrès

Une dernière phrase qui s’est heureusement avérée juste puisqu’il y a quelques minutes, au moment où nous écrivons ces lignes, le Congrès américain a confirmé Joe Biden. De son côté, Barack Obama a dénoncé un acte qui portait la “honte” sur les États-Unis et leur histoire, tenant directement responsable Donald Trump de cette atteinte à la “démocratie“.

We believe in democracy.#WeAreOne pic.twitter.com/dj3hs66KKn

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet