Emerald Fennell réalise "Promising Young Woman" : les multiples talents de l'actrice de "The Crown"
TV 

Elle fut Camilla, la maîtresse puis l’épouse du prince Charles dans la série au succès planétaire The Crown. Actrice, écrivaine, la Britannique Emerald Fennell, 35 ans, a remporté l’Oscar du meilleur scénario pour son premier film en tant que réalisatrice, Promising Young Woman, un coup d’essai qui est un coup de maître.

Un film récompensé aux Bafta et aux Oscars

Promising Young Woman avait été précédemment sacré meilleur film britannique et meilleur scénario original aux Bafta et aux Oscars en 2021. Le film retrace l’épopée vengeresse d’une jeune femme qui abandonne ses études de médecine, traumatisée par la mort et le viol de sa meilleure amie.

Écumant les bars, Cassie feint l’ivresse au bord du black-out avant de questionner, parfaitement lucide, le “gentil garçon” qui l’a ramenée chez lui sur ce qu’il est en train de faire.“Je voulais écrire un film qui reflète ce truc, avec lequel on a tous grandi, selon lequel faire boire des filles pour les ‘séduire’ était en quelque sorte normal”, a expliqué récemment Emerald Fennell dans le magazine Vogue.“C’est quelque chose auquel j’ai pensé pendant un moment avant d’imaginer cette scène où une fille ivre dit à celui qui la déshabille ‘Qu’est-ce que tu fais ?’ Ensuite elle s’assied, sobre, et dit ‘Qu’est-ce que tu fais ?’ À ce moment-là, j’ai su ce que cela allait être”, a-t-elle raconté.

“Les histoires de femmes ne doivent pas toujours être politiques”

Si son film a souvent été décrit comme un héritier de l’ère #Metoo, elle semble méfiante : “En termes de catégorisation, c’est difficile, parce que je ne pense pas que les histoires de femmes doivent toujours être politiques ou aborder les choses qui se passent en ce moment.” Et se plaît à penser que le film aurait pu se faire avant ce grand mouvement de libération de la parole pour dénoncer agressions sexuelles et harcèlement.

Il n’est pas question dans le film de “prédateurs classiques”, mais de “gens bien” qui profitent d’une “faille” sans trop se poser de questions, a-t-elle déclaré dans une interview au site américain Roger Ebert. Initialement prévue il y a un an, la sortie du film a été repoussée en raison de la pandémie de Covid-19. Elle était enceinte de son premier enfant sur le tournage, qui a duré… 23 jours (une durée très courte selon les standards en vigueur).

Travailleuse acharnée

Née le 1er octobre 1985 à Londres, diplômée d’anglais de l’université d’Oxford, où elle a été repérée par un agent, Emerald Fennell fait partie d’une famille de créateurs. Son père est le joaillier Theo Fennell, sa mère l’écrivaine Louise Fennell et sa sœur cadette, Coco Fennell, est créatrice de mode.

Au cinéma, elle a joué dans le Anna Karénine de Joe Wright et The Danish Girl de Tom Hooper. Emerald Fennell est aussi apparue dans la série Call the Midwife et a écrit la deuxième saison Killing Eve, série thriller dont elle était aussi la productrice exécutive et qui lui a valu deux nominations aux Emmy Awards.

Également autrice de livres pour enfants et d’un roman noir, elle prépare actuellement avec le compositeur Andrew Lloyd Webber une version de Cendrillon en comédie musicale. Selon son amie Phoebe Waller-Bridge, créatrice de la série Fleabag, Emerald Fennell bosse dur. “Depuis que je la connais, elle travaille sur une dizaine de projets en même temps”, a-t-elle déclaré dans le Times. Ce qui semble pour l’instant lui réussir.

Source: Lire L’Article Complet