Didier Raoult : agacé par les questions d’un journaliste, le professeur met fin à une interview de France 3 en direct (vidéo)
TV 

Didier Raoult ne s’est pas réconcilié avec les journalistes lors de son passage sur France 3 Provence/Alpes, mercredi 8 septembre 2021. En effet, le professeur a tout simplement décidé de mettre un terme à l’interview qui ne lui plaisait pas.

Entre Didier Raoult et les journalistes on ne peut pas dire que ce soit une grande histoire d’amour. Alors qu’il a longtemps refusé toute les demandes d’interview, s’il a depuis changé d’avis, toutes ses interventions se terminent en général pas très bien. Mercredi 8 septembre 2021, invité dans le 19/20 de France 3 Provence/Alpes, depuis son bureau, l’interview n’a une nouvelle fois pas pu aller au bout. Le professeur était très agacé par les questions posées par le journaliste. Naturellement, ce dernier a choisi de l’interroger sur la crise de la Covid-19. Il est également revenu sur la sortie d’Emmanuel Macron, lors de son passage à Marseille. Le chef de l’Etat a regretté que Didier Raoult ait pu "créer ces phénomènes" de rejet de la vaccination "par sa parole médiatique". "Monsieur, vous êtes tordu !", a immédiatement réagi Didier Raoult.

"Le Président a commencé par dire qu’il avait de l’estime pour mon travail scientifique. Qu’il avait de l’estime pour mon travail. Et là, vous êtes tordu. C’est-à-dire que vous faites comme d’habitude et on va s’arrêter tout de suite. Comme d’habitude, les journalistes, vous tirez le petit bout qui vous intéresse pour essayer de jeter de l’huile sur le feu. Encore une fois, il suffit de dire et d’écouter ce que je dis pour savoir ce que j’ai à dire. Et donc, je ne joue pas à ce jeu. Si vous avez une question intelligente à me poser qui concerne la science, je veux bien y répondre. Vos cancanages, ça ne m’intéresse pas", a-t-il lancé de manière vraiment énervé. Seulement, la deuxième question du journaliste a eu raison de lui.

Didier Raoult n’a pas supporté d’être coupé

Alors qu’il voulait savoir si, en tant que médecin, il encourageait à la vaccination, le professeur a commencé par répondre avant d’être coupé. Une situation qui ne lui a vraiment pas plu. "Vous me laissez parler et répondre, oui ou non ?! (…) C’est infernal, on s’arrête, ça suffit !", a-t-il déclaré en enlevant ses oreillettes.

Source: Lire L’Article Complet