Cyril Hanouna : cette mise en garde d’Arthur qui ne lui plaît pas
TV 

Nouvelle brouille entre Cyril Hanouna et Arthur. Le présentateur de Touche pas à mon poste aurait reçu un appel de l’avocat de son confère pour un avertissement.

Entre Cyril Hanouna et Arthur, la guerre a démarré il y a quelques années… et elle ne s’achèvera pas si vite. Et pour cause les deux animateurs, qui ne s’adressent plus la parole depuis la rentrée, ne semblent pas prêts à enterrer la hache de guerre. Selon les révélations de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste lundi 14 décembre, son avocat aurait été contacté par celui d’Arthur. "Je suis là ce soir, mais je ne vous cache pas que j’ai reçu des pressions immenses d’avocats", a-t-il lâché en début d’émission. Avant d’en dévoiler davantage : "Ils m’ont appelé pour me dire : ‘pas d’images de District Z‘".

Cyril Hanouna avait bel et bien prévu de débattre sur la nouvelle émission produite par le compagnon de Mareva Galanter, dont le premier numéro a été diffusé vendredi 11 décembre sur TF1. "Je n’étais pas pour. Et qu’est-ce qu’on a ? Des appels ? Des coups de pression ? Mais qu’est-ce que c’est ? C’est de la téloche, bordel", a-t-il indiqué, quelque peu remonté, avant de promettre avec ironie "un débrief de 20 heures à 23 heures".

"Est-ce que quelqu’un a le droit d’interdire à une émission d’information sur la télévision, comme la nôtre, de diffuser des images ?", a ensuite demandé Cyril Hanouna à Nicolas Pernikoff, ancien directeur des programmes de flux du groupe France Télévisions. Ce à quoi le chroniqueur a répondu négativement. "Il n’y a pas de possibilité d’interdire de rediffuser des images, du moment que ce sont des extraits", a-t-il expliqué.

Cyril Hanouna : "Je n’aime pas les procès"

Cyril Hanouna, qui détient une partie du groupe qui produit Fort Boyard, a fait savoir que l’émission de son confrère ressemblait fortement à l’émission d’aventure diffusée sur France 2. Mais il assure qu’il ne souhaite pas les attaquer juridiquement pour cela. Il a expliqué : "Je fais partie du groupe de production qui produit Ford Boyard, c’est vrai qu’on a remarqué qu’il y avait de fortes similitudes. Mais je n’aime pas faire les procès". Car selon lui, "il y a des choses plus importantes en ce moment, des gens qui ont des problèmes plus importants".

Source: Lire L’Article Complet