Cruel Summer : Episode 3, Jeanette nous fait douter de son innocence, notre verdict
TV 

Le troisième chapitre de Cruel Summer continue efficacement de semer le doute quant à l’innocence de Jeanette Turner.

La série Cruel Summer est-elle le nouveau Pretty Little Liars ? Avec ce dernier épisode tout aussi mystérieux que les deux précédents, la fiction estampillée Freeform tient la dragée haute aux aventures des amies de Rosewood. L’intrigue de Off With a Bang se déroule les 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, des années 1993, 1994 et 1995. Fidèle à la chronologie installée lors des deux premiers épisodes, ce chapitre montre une Jeanette Turner (Chiara Aurelia) plutôt à l’aise avec le mensonge aussi bien dans sa version “jeune fille innocente” que “criminelle détestée par le pays”. Ainsi en 1993, elle n’hésite pas à mentir à sa meilleure amie Mallory (Harley Quinn Smith) à propos d’un sac de marijuana. Un mensonge qui pourrait sembler complètement inoffensif si cette habitude n’était pas répétée les années suivantes : en 1994, lorsqu’elle est interrogée par la police à propos de son collier retrouvé et en 1995, quand elle s’exerce devant la télé à paraître innocente.

Autre élément troublant faisant pencher la balance du côté de la culpabilité : son attrait inexplicable pour la maison de Martin Harris (Blake Lee) dans laquelle elle se rend à de nombreuses reprises, à chaque fois en secret. À tel point qu’en 1995, elle confie à Vince (Allius Barnes) que, finalement, elle pourrait avoir joué un rôle dans la disparition de Kate Wallis (Olivia Holt). Ce troisième épisode de Cruel Summer se concentre également sur Cindy Turner – Sarah Drew alias April Kepner que l’on voit retrouver Jackson dans l’épisode 14 de la saison 17 de Grey’s Anatomy  – et son passé de lycéenne populaire et reine du bal de promo. Un passé qui la positionne clairement du côté d’une Kate Wallis plutôt que d’une Jeanette Turner. Cette volonté de conserver à tout prix sa popularité pour notamment contenter sa mère aurait-elle eu un impact sur les actions de la jeune fille ?

On voit d’ailleurs Cindy rapidement remettre en question les propos de sa fille livrés à la police alors que son mari croit aveuglément Jeanette. Un désaccord qui pourrait expliquer leur séparation en 1995 et la “disparition” de Cindy dans la vie de sa progéniture. Off With a Bang offre peu de temps d’écran à Kate Wallis mais la scène où elle menace Jeanette alors qu’elles se trouvent toutes les deux en voiture fait montre d’une tension particulièrement intense. En outre, son obsession étrange pour les films comme Le Silence des Agneaux ou encore Misery, décrivant des enlèvements puis des captivités, sème le doute. Et si comme Jeanette, elle s’inspirait de la fiction pour moduler son discours ? La série produite par Jessica Biel n’a pas fini de dévoiler ses mystères !

Source: Lire L’Article Complet