Championnats d’Europe d’athlétisme : Mayer, Lavillenie, Zhoya… qui sont les Français à suivre ?
TV 

Après des Mondiaux ratés, l’équipe de France va tenter de relever la tête lors des championnats d’Europe de Munich, à suivre du samedi au vendredi à partir de 12 h 55 sur France Télévisions, avec, déjà, les JO de Paris dans un coin de la tête.

À moins de deux ans des Jeux olympiques de Paris, l’équipe de France d’athlétisme n’a jamais semblé aussi fébrile. D’Eugene, aux États-Unis, où se déroulaient, en juillet, les championnats du monde, elle n’a rapporté qu’une médaille. À Munich, en Allemagne, aux championnats d’Europe, elle devra faire mieux. Beaucoup mieux même. Les Bleus pourront, heureusement, compter sur leur récent champion du monde, Kevin Mayer. Double vice-champion olympique (2016 et 2020), médaillé d’or à deux reprises aux Mondiaux (2017 et 2022), le Francilien, qui vise le titre olympique en 2024, n’a jamais remporté l’or en Europe. Mais aucun rival ne semble être en mesure de le priver d’une deuxième médaille en trois semaines.

UNE NOUVELLE GÉNÉRATION MOTIVÉE

Les regards seront aussi tournés vers la nouvelle génération, et notamment vers Sasha Zhoya. À 20 ans, le tout nouveau champion de France du 110 mètres haies détient le record du monde junior de la discipline. À Eugene, pour sa première grande compétition senior, il a été éliminé en demi-finale. En Allemagne, son objectif sera de se hisser jusqu’à la finale avec les deux autres spécialistes français des haies, Just Kwaou-Mathey et Pascal Martinot-Lagarde. Les performances de Méba-Mickaël Zézé et de Mouhamadou Fall (100 m et 200 m), d’Hugo Hay (5 000 m), de Quentin Bigot (quatrième au lancer du marteau à Eugene) ou de Rénelle Lamote (800 m) seront également surveillées de près.

LAVILLENIE EST ENCORE LÀ

À 35 ans, Renaud Lavillenie fait partie des seniors. Mais le champion olympique 2012 a encore de beaux jours devant lui. À Eugene, il a terminé à la cinquième place mondiale et deuxième meilleur Européen. À Munich, il peut donc espérer obtenir une médaille. Quant à Alexandra Tavernier, elle a fait l’impasse sur les Mondiaux pour se concentrer sur les championnats d’Europe. La quatrième des derniers Jeux olympiques au lancer du marteau visera une nouvelle médaille européenne, après sa deuxième place à Berlin, en 2018. À 28 ans et à deux ans de Paris 2024, elle est considérée comme la leader de l’équipe de France féminine. Les championnats d’Europe de Munich seront l’occasion de voir si Armand Duplantis peut à nouveau réaliser l’inimaginable : à Eugene, le Suédois de 22 ans a passé la barre à 6,21 m et battu son propre record du monde du saut à la perche. Il s’affirme un peu plus comme "la" star de l’athlétisme mondial. En Allemagne, les yeux seront également rivés sur les performances de l’Italien Marcell Jacobs, champion olympique du 100 m à Tokyo, du Norvégien Jakob Ingebrigtsen, 21 ans, champion olympique du 1 500 m et champion du monde du 5 000 m, ou de la Britannique Dina Asher-Smith, meilleure sprinteuse du Vieux Continent qui compte déjà quatre titres européens à son palmarès.

Source: Lire L’Article Complet