"Cette barbe, c'est pour quoi ?" : Yann Barthès interpelle Omar Sy dès son arrivée sur le plateau de "Quotidien"
TV 

Ce mardi 3 janvier 2022, Omar Sy était l’invité de Yann Barthès sur le plateau de l’émission "Quotidien" diffusée sur TMC. Venu pour assurer la promotion de son dernier film "Tirailleurs", le célèbre acteur a directement été interpellé par l’animateur au sujet de son look…

Ce mercredi 4 janvier 2023, sort dans toutes les salles de cinéma, le film « Tirailleurs » avec Omar Sy dans le rôle principal. Ce nouveau long-métrage conte l’histoire des tirailleurs sénégalais s’étant battus pour la France dans les tranchées durant la Première Guerre Mondiale. Omar Sy incarne ainsi Bakary Diallo, un père de famille qui s’enrôle dans l’armée française pour rejoindre Thierno, son fils de 17 ans, qui a été recruté de force. Envoyés sur le front, père et fils vont devoir affronter la guerre ensemble…

Afin d’assurer la promotion de ce film prometteur, Omar Sy était ce mardi 3 janvier 2023, présent sur le plateau de l’émission « Quotidien ». À peine arrivé, Yann Barthès n’a pas hésité à taquiner l’acteur sur sa nouvelle allure en lançant : « Cette barbe, c’est pourquoi ? ». Un brin surpris, Omar Sy a répondu en expliquant avoir simplement envie « de porter la barbe » sans avoir à commenter cela.

L’animateur a ensuite évoqué la polémique née il y a quelques jours dans la presse quand Omar Sy s’est désolé du fait que la guerre en Ukraine choque le monde entier mais que les conflits et les drames qui se déroulent en Afrique n’intéressent personne. « Les gens qui savent lire ont compris ce que j’ai voulu dire. Il y a un système qui s’est mis en place et à chaque fois que je sors de ma petite cachette avec ma petite barbe, on vient me chercher des polémiques… Ce n’est pas vraiment ce que je dis le problème, mais ce que je suis […] Je refuse de me justifier car je ne dois rien à personne, je suis Français ! » a affirmé le comédien en assurant ses propos ont été sortis de leur contexte.

ES

Source: Lire L’Article Complet