“C’est une grande perte” : l’émouvant hommage de Michel Drucker à Annie Cordy qui l’a aidé à garder espoir durant son hospitalisation
TV 

Michel Drucker était l’invité de C à Vous ce vendredi 30 avril. L’occasion pour l’animateur de rendre un vibrant hommage à Annie Cordy qui lui a inspiré le titre de son livre.

"Ça ira mieux demain". C’est ainsi que Michel Drucker a choisi d’intituler son livre dans lequel il revient sur ses derniers mois passés à l’hôpital et en convalescence, suite aux soucis de santé qu’il a rencontrés en septembre dernier.  Un titre qui n’a pas été choisi par hasard mais en hommage à une chansond’Annie Cordy, symbole d’espoir pour l’animateur de Vivement Dimanche. C’est en tout cas ce qu’il a expliqué sur le plateau de C à Vous ce vendredi 30 avril, où il était Invité afin de faire la promotion de son ouvrage:  "C’est un hommage que je voulais rendre à Annie Cordy, parce que j’ai appris sa disparition à l’hôpital et j’ai eu beaucoup de chagrin parce qu’elle m’a donné beaucoup de conseils" a raconté le mari de Dany Saval qui était très proche de l’interprète de Tata Yoyo, morte en septembre 2020. "C’était une femme absolument incroyable, l’une des plus grandes artistes de la planète. Si elle avait été aux Etats-Unis elle aurait fait une énorme carrière, c’est une actrice magnifique Annie. C’est une grande perte" a confié Michel Drucker avec émotion.

2020, une année marquée par le deuil pour Michel Drucker

Face à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs, Michel Drucker a également évoqué ces conseils que lui donnait régulièrement la chanteuse : "Elle m’a donné beaucoup de conseils, elle m’a dit on est là pour donner du bonheur, du rêve aux gens alors oublie ton stress et pense à ceux qui sont dans une situation compliquée et qui regardent la télévision pour se distraire" s’est-il souvenu. "C’était un bulldozer et puis c’était une comédienne épatante" a conclu le présentateur phare de France 2, qui a perdu beaucoup de ses amis ces derniers temps. Michel Drucker parle en effet d’une "année terrible" où il a vu partir en l’espace de quelques mois, Christophe, Juliette Gréco, Guy Bedos, Claude Brasseur et plus récemment Yves Rénier. Autant d’artistes avec lesquels il garde des souvenirs impérissables.

Source: Lire L’Article Complet