« C’est nous les héros » donne de super pouvoirs aux enfants
TV 
  • Des gamins aux superpouvoirs impressionnants doivent sauver la Terre et leurs parents menacés par des aliens.
  • Le créateur de la saga « Spy Kids » lance une nouvelle franchise de films d’action destinés à toute la famille.
  • « C’est nous les héros » multiplie les scènes d’action autour de jeunes acteurs sympathiques.

Diriger des enfants est un jeu d’adulte pour Robert Rodriguez. Son C’est nous les héros qui sera disponible sur Netflix le 25 décembre le démontre avec éclat. Le créateur de la saga Spy Kids se lance dans une nouvelle saga en confrontant des graines de superhéros à des extraterrestres. « Les enfants constituent notre avenir, déclare le réalisateur à 20 Minutes. Ce film d’aventures et de science-fiction est ma façon de le proclamer. »

A post shared by Robert Rodriguez (@rodriguez)

Un goût d’évasion

Les bambins du film ont pour point commun d’être les enfants de justiciers enlevés par les aliens. Les décors gigantesques ont été inventés en postproduction. Fidèle à ses habitudes, le cinéaste a tourné dans son studio à Austin, au Texas, avec une bonne dose de système D. « On a besoin de divertissements de ce genre, insiste Robert Rodriguez. Ils permettent d’échapper à un quotidien rendu morose par la pandémie. » C’est nous les héros offre une évasion totale en envoyant les protagonistes d’une base secrète au vaisseau spatial où sont détenus leurs parents. Parmi les papas, on reconnaît Pedro Pascal, le
Mandalorian de la série Star Wars dont Robert Rodriguez a réalisé un épisode pour la saison 2.

Un air de famille

« Ce qui est formidable quand on dirige des enfants, c’est qu’ils ont une imagination débordante, précise le réalisateur. Il suffit de leur décrire ce qu’ils sont censés voir et affronter pour qu’ils l’inventent dans leurs têtes et réagissent en conséquence devant la caméra. » Des monstres tentaculaires et des gardiens patibulaires mettent la détermination des jeunes à rude épreuve en les contraignant à devenir solidaires pour survivre. « Je suis né dans une grande famille, s’amuse le réalisateur. Je me suis beaucoup inspiré de mes rapports avec mes proches pour élaborer la dynamique entre les personnages. » En voyant les échanges musclés entre les enfants, le spectateur se dit que ça devait parfois barder chez les Rodriguez.

Idéal pour (bien) commencer l’année

« J’avais envie de lancer une nouvelle franchise de films d’action et de science-fiction pour toute la famille, précise Robert Rodriguez. Quel meilleur jour pour programmer C’est nous les héros que le 25 décembre où tout le monde est réuni après le réveillon ? » On souhaite une longue vie à ces jeunes justiciers sympathiques qu’on aurait plaisir à voir grandir au fil d’aventures variées.

Source: Lire L’Article Complet