Cendrillon : Un remake féministe avec Camila Cabello qui peine à convaincre, notre verdict
TV 

Cendrillon, le nouveau remake du dessin animé avec Camila Cabello vaut-il le coup d’œil ? Voici notre verdict ! 

C’est aujourd’hui que sort sur la plateforme Amazon Prime Cendrillon, la nouvelle adaptation féministe du dessin animé de notre enfance. Un remake réalisé par Kay Cannon (qui a travaillé sur la série New Girl et le film Pitch Perfect) avec la star de la chanson Camila Cabello en tête d’affiche. C’est en effet la première fois que la chanteuse cubaine s’essaye au cinéma. Un défi majeur qu’elle a tenté de relever aux côtés de Billy Porter, le présentateur James Corden et Pierce Brosnan en autres. Un casting cinq étoiles donc pour cette comédie musicale moderne et audacieuse. Alors, le film Cendrillon vaut-il le coup œil ? Découvrez notre critique sans plus tarder !

Quel est le synopsis de Cendrillon ?

Dans cette nouvelle adaptation musicale, Cendrillon s’appelle en réalité Ella et aspire à devenir une célèbre créatrice de mode. Problème, à son époque les femmes sont non seulement cantonnées à dans des rôles de mère ou d’épouse mais en plus, elles ne sont pas censées avoir le droit de rêver. Alors monter un business seule ? N’en parlons pas ! Mais c’était sans compter la volonté et le courage d’Ella qui n’hésite pas à braver les interdictions de sa sévère belle-mère pour aller au bal du royaume organisé en l’honneur du prince. Sa mission ? Saisir les opportunités qui se présentent pour changer de vie !

Qui est dans le casting de Cendrillon ?

Le casting de Cendrillon est composée de la chanteuse Camila Cabello (Ella), Nicholas Galitzine (le prince), Idina Menzel (Vivian la belle-mère), Minnie Driver (la Reine), James Corden (Jame la souris), Pierce Brosnan (le Roi) et Billy Porter (Fab G, la marraine. On retrouve aussi Charlotte Spencer (Drizella, la demi-soeur) et Maddie Baillio (Anastasie, la demi-soeur).

Ce qu’on a moins aimé dans Cendrillon ?

Eh oui, on commence par les points négatifs car ils sont malheureusement plus nombreux. Et pourtant, cette idée d’adaptation moderne part d’une très bonne intention ! Réaliser un remake féministe de l’un des plus grands dessins animés Disney, sur le papier ça fait rêver. Et pourtant, on peut dire que le pari n’est qu’à moitié réussi. La raison ? On a l’impression que la réalisatrice n’a pas su réellement choisir entre la féérie niaise dépeinte par Disney et son propre parti-pris novateur et réformiste. Finalement, on se retrouve avec un film brouillon qui ne va pas complètement au bout de ses idées. Tout est fait à moitié et c’est bien dommage ! On a surtout l’impression que les idées “féministes” ne sont là que pour vendre une énième adaptation avec une grosse star en tête d’affiche, sans s’intéresser en profondeur aux véritables enjeux portés par la cause.

Quant à l’interprétation de Camila Cabello, elle nous laisse dubitatif. En effet, cette dernière qui dispose pourtant d’un large potentiel n’explose pas l’écran comme a pu le faire avant elle Lady Gaga dans Born This Way. Sans oublier le montage qui n’a ni queue ni tête. Les divers protagonistes passent les 3/4 du film à se plaindre (à juste titre) de l’injustice de la société patriarcale pour finalement réussir à s’émanciper et enfin trouver le courage de s’affirmer en un tour de magie à 20 minutes seulement de la fin. Honnêtement, c’est beaucoup trop rapide et facile pour être crédible ! D’ailleurs, la romance à l’eau de rose vécue par le prince et Ella ne prend pas du tout. Après tout n’est pas à jeter, Cendrillon reste un divertissement correct qui swingue de temps en temps et se regarde un soir sous la couette, lorsque vous n’aurez rien de mieux à faire !

Ce qu’on a aimé dans Cendrillon ?

Honnêtement, il y a peu de choses que l’on a vraiment aimé dans Cendrillon. Ce passage va donc être relativement court. Premier point, on a apprécié l’intervention de James Corden, Romesh Ranganathan et John Mulaney qui incarnent les trois souris (transformées en laquais). En plus d’être drôles et impertinents, ils offrent une véritable bouffée d’air frais après le passage de Billy Porter, franchement décevant. Car oui, de son côté le chanteur qui prête ses traits à la marraine de Cendrillon offre une interprétation qui nous laisse totalement de marbre. Deuxième point, la reprise des chansons contemporaines (même si certains enchaînements frisent parfois le ridicule) a réussi à nous transporter à plusieurs reprises. Pour le reste, on repassera. Découvrez également notre verdict de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux, le dernier film Marvel.

Source: Lire L’Article Complet