Affaire Daval : Josée Dayan intéressée par une adaptation à la télévision ? Elle répond
TV 

L’affaire Daval est-elle propice à une adaptation télévisée ? La réalisatrice Josée Dayan a donné son avis lors d’une interview accordée au journal Le Parisien le 21 novembre.

Il semblerait que les affaires concernant des disparitions ou des meurtres fascinent les réalisateurs. En effet, nombreuses d’entre elles ont été adaptées à la télévision. On peut faire référence à Grégory, la mini-série crée par Netflix qui retrace la disparition et l’assassinat du petit garçon en 1984 ou encore dernièrement Un homme ordinaire, la série de M6 inspirée de l’affaire Dupont de Ligonnès, le meurtre non élucidé qui s’est déroulé à Nantes en 2011. Ainsi, l’affaire Daval serait-elle un bon scénario pour une adaptation télévisée ? Interviewée par le journal Le Parisien le 21 novembre, la réalisatrice et scénariste Josée Dayan a donné son avis. "Cette affaire est tellement sordide", commence-t-elle par dire. "L’affaire Daval, c’est une histoire de cul avec un homme impuissant qui massacre sa femme avant de se réfugier en pleurant chez ses beaux-parents pendant trois mois", résume-t-elle. Cependant, si ce genre d’affaires intéresse énormément les téléspectateurs, hors de question pour la réalisatrice de l’adapter en série télévisée. "On ne peut avoir aucune empathie pour cet homme. En tant que metteur en scène, je n’ai pas envie de filmer cette histoire-là.", affirme-t-elle.

Un procès ultra-médiatisé

L’affaire Daval a débuté en octobre 2017 lorsque le corps d’Alexia Fouillot, épouse Daval, a été retrouvé partiellement calciné. Après avoir effectué de nombreuses recherches pendant plusieurs mois et pleuré publiquement la disparition de son épouse aux côtés de ses beaux-parents, Jonathann Daval a reconnu être à l’origine du meurtre d’Alexia.  Il est rapidement interpellé et placé en garde à vue. Il a d’abord expliqué l’avoir tuée "accidentellement" puis s’est rétracté et a accusé son beau-frère d’être le meurtrier. Après trois ans d’attente, son procès a finalement débuté le 16 novembre dernier. Il a été très médiatisé et plusieurs hypothèses ont été envisagées. Alexia Fouillot a-t-elle été empoisonnée ? Violée post-mortem ? Son meurtre était-il prémédité ? Si beaucoup de questions n’ont pas pu obtenir de réponses, la famille va enfin pouvoir poursuivre son deuil puisque Jonathann Daval a été condamné à une peine d’emprisonnement de 25 ans. Un grand soulagement pour les proches de la jeune femme qui, en direct sur BFMTV, ont déclaré que "ce combat était pour elle. J’espère qu’aucun d’entre vous, aucun Français ne l’oubliera".

Source: Lire L’Article Complet