Une chroniqueuse de TPMP « refoulée » au casting de James Bond : revolver à la main, elle dévoile la preuve en photo

Entre la télé et les films sur grand écran il y a un monde. Et ça, Géraldine Maillet le sait.

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste ne cesse de surprendre les internautes à travers ses publications Instagram. Si elle partage régulièrement son quotidien, Géraldine Maillet aime également se remémorer le passé à travers d’anciens clichés qu’elle poste sur son compte. Ainsi, ses abonnés découvrent régulièrement d’autres facettes d’elle.

Après plusieurs photos d’elle lors de shootings alors qu’elle était encore mannequin, ou encore de défilé de mode alors qu’elle n’avait que la vingtaine, c’est une photo lors d’un casting pour un célèbre film que la chroniqueuse a décidé de dévoiler.

Ce 14 janvier, Géraldine Maillet n’a pas eu peur de dévoilé qu’elle aurait pu faire partie des mythiques et iconiques James Bond Girls… avant de préciser qu’elle avait finalement échoué. Ainsi, sur Instagram, elle a posté une photo d’elle de l’époque, prise durant le casting du film “Souvenir souvenir. Casting pour la méchante dans James Bond. Refoulée. Fin des années 90“. Robe blanche ajustée, revolver à la main et regard méfiant, Géraldine Maillet semblait pourtant à son aise. Malheureusement pour elle, la production ne l’a pas retenue. Il faut dire qu’en 1999, c’est le célèbre « Le monde ne suffit pas » qui est sorti sur grand écran, avec à l’affiche Sophie Marceau aux côtés de Pierce Brosnan. Difficile donc de rivaliser avec la célèbre comédienne qui a fait ses premiers pas très jeune dans la Boum et a ensuite multiplié les grands rôles au cinéma.

https://www.instagram.com/p/CKBhKfXgZ4X/

Une publication partagée par Geraldine Maillet (@geraldinemaillet)

Mais finalement, l’échec de Géraldine Maillet n’a pas été critiqué ou moqué par les internautes qui ont avoué en commentaires que “Se retrouver en concurrence avec Sophie Marceau, il y a pire“. Du positif parmi d’autres commentaires bienveillants eux aussi, « Recalée car trop gentille pour être la méchante ? », ou encore « Dommage tu es très belle ». En effet, la chroniqueuse de C8 peut se vanter d’avoir la même taille de guêpe qu’il y a vingt ans.

A voir aussi : 

La rédaction 

Source: Lire L’Article Complet