Patrick Bruel : Les retrouvailles "violentes" avec son père, qui l’a abandonné

C’est une souffrance que même le temps a du mal à apaiser. Alors qu’il était âgé d’un an, Patrick Bruel a été abandonné par son père. Cet homme, il est toutefois parvenu à le rencontrer lors d’un échange tendu…

Rendez-vous des Grands hommes, le vendredi 1er novembre 2019 sur France 3. Patrick Bruel a été analysé sous toutes les coutures dans un documentaire rendant hommage à l’homme autant qu’à l’artiste. Un parcours jonché de tubes et de fêlures, à l’image de ce coup dur vécu trop jeune : abandonné à l’âge d’un an par son père, déraciné deux années plus tard, le chanteur a pourtant tenté de reprendre contact avec celui qui lui a donné la vie il y a soixante ans. Un choix fort qu’il a fait, peut-être par nécessité, au début des années 2000.

« Un jour j’ai décidé, parce que j’allais avoir un enfant, de ne pas faire supporter à mon enfant le poids de ce passé, de mon histoire, de l’absence de mon père, explique-t-il. Donc je l’ai appelé, et on s’est vus. » De cette rude expérience, Patrick Bruel a certes tiré l’un de ses plus belles hymnes. Dans Qui a le droit ?, en 1991, il exprimait déjà sa rage et sa douleur. « J’ai grandi avec une place à prendre« , regrettait-il. Hélas, ces sentiments n’avaient pas exactement eu le temps de s’adoucir quand il s’est retrouvé en face à face avec l’objet de sa peine.

Les retrouvailles, jouée sur un coup de poker, ont donc été houleuses. « La discussion était forte, elle était serrée, elle était violente, se souvient-il dans Patrick Bruel, entre les lignes. Et il fallait ! Pour mieux se parler, se dire les choses. Et ça a été constructif. » A désormais 60 ans, l’artiste a finalement trouvé la force de passer à autre chose grâce à l’aide d’un autre membre de la famille. « Mon frère a eu une phrase toute simple en fait. Il m’a dit : ‘Mais… il avait 20 ans.’ J’ai dit ‘Ok, c’est vrai. J’avais oublié’.« 

Patrick Bruel est papa de deux enfants : Oscar, né le 19 août 2003, et Léon, né le 28 septembre 2005, tous deux issus de sa passion folle avec Amanda Sthers. S’il a fini par pardonner, nul doute que le chanteur s’est efforcé, à sa manière, d’adopter le chemin inverse de celui qu’avait emprunté son propre père…

Source: Lire L’Article Complet