Virginie Efira craquante en pantalon en cuir, blazer noir et escarpins pointus

Au générique de deux films actuellement en salles, Virginie Efira multiplie les apparitions publiques pour promouvoir cette actualité un peu folle. Il y a quelques jours, elle a encore complètement subjugué les spectateurs présents à une projection de Madeleine Collins dans un look eighties en cuir noir et chaussures à bouts pointus.

  • Virginie Efira

Après un mois de teasing d’enfer et des vidéos où on a déjà vu Virginie Efira parader en mini robe rouge au décolleté irrésistible et esquisser un pas de danse avec Romain Duris dans un look composé de tulle, plumes et perles, c’est aujourd’hui, mercredi 5 janvier, que sort en salles En attendant Bojangles, l’adaptation de Régis Roinsard du livre à succès d’Olivier Bourdeaut. Mais une actualité en cachant une autre, c’est pour son précédent film à l’affiche (le troublant Madeleine Collins) que Virginie Efira refait parler d’elle. Ultra-sollicitée, la jolie quadra est devenue en peu de temps une des actrices les plus bankables et les plus populaires du cinéma en France. Qu’elle semble loin l’époque où le public la découvrait dans la lucarne de son écran de télévision comme jeune présentatrice de télé-crochet aux looks parfois un peu bimbo ! Aujourd’hui, le charme de Virginie Efira fait des ravages partout où elle passe : qu’elle parade sur la Croisette dans une robe au décolleté cœur ravageur pour promouvoir Benedetta (le film de Paul Verhoeven qui a secoué le Festival de Cannes l’été dernier) ou qu’elle se grimme en supermodel eighties à couper le souffle habillée d’un pull à trous et de collant résille révélant au passage une ressemblance troublante avec Kate Moss, l’actrice franco-belge a l’art et la manière de se faire remarquer.

Virginie Efira : cuir, blazer et escarpins pointus, elle adopte un look 100% eighties

En plus de squatter tous les écrans de cinéma depuis l’été dernier, Virginie Efira s’étale aussi dans tous les kiosques de presse. Depuis sa couverture ultra-sensuelle en body mouillé pour un numéro de Vanity Fair de l’été dernier, on l’a vu dévoiler un jeu de jambes irrésistible en collant plumetis dans les pages du mensuel américain W Mag et poser sans jupe ni pantalon dans un récent numéro de ELLE. Fin décembre, elle a même eu les honneurs d’un portrait paru en quatrième de couverture dans Libération où elle se dévoilait magnétique en pantalon évasé et bottines tendance ! C’était peu de jours avant la sortie de Madeleine Collins, le thriller psychologique où on la voit mener une double vie. Un film dont elle est fière et qu’elle est allée plusieurs fois présenter en avant-première au public.
Et c’est justement à l’occasion d’un de ses événements que Virginie Efira a encore charmé tout son monde en osant un look de working-girl très eighties. Aux côtés de Bruno Salomone, son partenaire dans le film, elle s’éclate en mixant pantalon en cuir, chemise rayée, blazer tendance et escarpins à bouts pointus. Regardez, elle est irrésistible !




Source: Lire L’Article Complet