Soie et trompe-l’œil, les sculptures vivantes du défilé couture Fendi

Kim Jones dévoilait aujourd’hui sa deuxième collection haute couture pour la maison Fendi. Un défilé filmé en huis clos dans le bâtiment monumental du Palazzo della Civiltà Italiana, à Rome. Également surnommé «le colisée carré».

Le show «en réel» avec public et invités de marque au premier rang n’était pas encore d’actualité cette saison pour Fendi. La griffe italienne a pris le parti du virtuel en présentant sa collection haute couture automne-hiver 2021-2022 à travers un film diffusé en ligne. Kim Jones qui, après la disparition de Karl Lagerfeld, a repris les rênes de Fendi aux côtés de Silvia Venturini Fendi, a dévoilé sa deuxième collection couture sous les lignes néoclassiques du palais Fendi, monument des années 1940 réhabilité et rénové par la marque de luxe.




Broderies complexes

Les premières images mettent en lumière un regard magnétique que l’on reconnaît être celui de Kate Moss, mannequin fétiche et grande amie du designer britannique. Ceci pour introduire une collection poétique qui s’ouvre sur d’autres temps, ceux d’une ville traversée par l’histoire. C’est ce qui frappe en premier lieu, un chevauchement des temporalités inspiré par le travail du réalisateur romain Pier Paolo Pasolini. «Rome est une ville fascinante parce qu’elle a tant de passés – et j’ai été attiré par Pasolini parce que j’ai toujours été inspiré par sa vision du monde. Il est en quelque sorte un outsider dans l’histoire romaine, mais sa voix reste constante», explique Kim Jones dans la note d’intention.

Les héroïnes et quelques héros de cette histoire passent par de longues robes drapées en soie à des minirobes en dentelle, où les volutes classiques se retrouvent à travers des broderies complexes. La pierre des sculptures italiennes apparaît en incrustation, en trompe-l’œil sur des soieries, sur des plis en cuir donnant l’illusion sculptures de Bernini ou encore sur les talons des escarpins qui reprennent les arches architecturales du palais Fendi. Avec cette idée que la haute couture reste et demeurera un travail artisanal de haute volée.

Source: Lire L’Article Complet