Samaritaine 2021 : réouverture et nouveautés le 19 juin !

Futur haut lieu du shopping parisien, après de longues années de fermeture, puis de rénovation et quelques mois supplémentaires d’incertitude, La Samaritaine vient enfin d’annoncer sa date de réouverture : ce sera le 19 juin ! Visite guidée de ce lieu mythique.

Une publication partagée par Samaritaine (@samaritaineparis)

Seize ans de travaux et des centaines de millions d’euros pour une nouvelle Samaritaine

Seize ans. C’est le temps qu’il aura fallu à LVMH pour concevoir, avec l’agence d’architecture japonaise Sanaa, la nouvelle Samaritaine. Un projet colossal, puisque pour réhabiliter le lieu, il a fallu investir plus de 750 millions d’euros, rénover ou construire 70 000 mètres carrés et faire intervenir 3 000 personnes. 

L’histoire de ce grand magasin si cher aux Parisiens commence en 1870, lorsqu’Ernest Cognacq ouvre une boutique nommée Samaritaine rue du Pont-Neuf. Une adresse qui devient rapidement incontournable à Paris, puisque cinq ans plus tard, son chiffre d’affaires s’élève à plus d’1 million de francs. Progressivement, l’homme d’affaires et de mode s’offre les parcelles aux alentours et décide de créer un bâtiment à charpente métallique, avec une verrière gigantesque. Les architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage en font un temple de l’art de vivre à la française, aux influences Art Déco et Art Nouveau, qui en 1925 engrange déjà quelque 1 milliard de franc de chiffre d’affaires.

Retour au XXIème siècle. En 2001, LVMH acquiert 55% de La Samaritaine (le groupe de Bernard Arnault devient propriétaire à 100% en 2010). Quatre ans plus tard, le lieu ferme ses portes par décision de la préfecture de Police pour des raisons de sécurité. En 2021, après 16 ans d’absence, de travaux (et de coronavirus), La Samaritaine entend s’imposer comme l’un des grands magasins les plus stylés de la capitale.

https://www.instagram.com/p/B9PBoNmqEd2/

Une publication partagée par Samaritaine (@samaritaineparis)

Tout au long de ce projet, nous sommes restés fidèles à l’esprit du lieu et à l’intention des architectes : vouloir la modernité, même radicale, travailler les détails, oser les contrastes. En 1870 à sa fondation, en 1911 à l’achèvement du bâtiment Art Nouveau, en 1928 à l’ouverture de l’immeuble Art Déco sur la Seine, La Samaritaine était à la pointe de son temps. Elle l’est résolument aujourd’hui“, déclare Jean-Jacques Guiony, le PDG de la Samaritaine.*

La Samaritaine, une offre mode et beauté pléthorique

En tout, La Samaritaine, située face à la Seine dans le Ier arrondissement parisien, abrite 20 000 mètres carrés de surface de vente. De quoi réunir une sélection de plus de 600 marques, pointues et parfois exclusives. En plus d’une offre mode, le grand magasin présente un espace beauté de 3 000 mètres carrés et un concept store so frenchy pour ravir les touristes. Et pour la pause déjeuner, La Samaritaine a prévu un court food unique en son genre puisqu’il rassemble des concepts de restauration que l’on ne retrouvera nulle part ailleurs.

En parallèle du grand magasin, La Samaritaine s’essaye à l’hôtellerie avec le concept luxueux de LVMH, Cheval Blanc. Vingt-six chambres, quarante-six suites, trois restaurants dont un gastronomique mené de main de maître par le chef Arnaud Donckele, et, summum du chic, un appartement d’exception, qui avec ses 1 000 mètres carrés de surface, comprend une piscine privée de 12 mètres de long.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Je suis heureux et fier que La Samaritaine, à laquelle les Parisiens ont toujours été très attachés, retrouve sa beauté et son rayonnement. La longue histoire de La Samaritaine est une histoire d’audace, de prospérité et de solidarité, qui est appelée à continuer encore longtemps. Ernest et Louise Cognacq-Jaÿ, qui avaient donné comme devise à leur grand magasin et à leur fondation “En progrès constant”, ont donné la direction. Je crois pouvoir dire aujourd’hui que nous avons, avec ténacité, respecté leur vœu et que La Samaritaine de demain sera plus belle que jamais, retrouvant toute sa place au centre de Paris“, conclut Bernard Arnault. La Samaritaine nous fait plus rêver que jamais.

Source: Lire L’Article Complet