PHOTOS – Time’s up – La montre Reverso Hybris Mechanica, une prouesse horlogère signés Jaeger-LeCoultre

C’est la première montre au monde à proposer des affichages sur quatre faces. La Reverso Hybris Mechanica Calibre 185, également appelée Quadriptyque, de Jaeger-LeCoultre perpétue la saga Reverso, collection emblématique de la maison suisse.

Elle était l’une des stars du salon Watches & Wonders 2021, et de l’expo Reverso, Intemporelle depuis 1931 présentée à Paris rue du Faubourg Saint-Honoré jusqu’au 24 décembre 2021. L’Hybris Mechanica, la Reverso la plus complexe jamais créée, a été imaginée pour célébrer les 90 ans de la collection emblématique de Jaeger-LeCoultre. Cet accessoire horloger au cadran tournant, présente onze complications, un nombre record pour une montre bracelet ; et non pas trois, comme le dernier modèle phare de la Reverso, mais quatre faces d’affichage.

Les deux premières faces sont dédiées à l’heure avec tourbillon volant, heure sautante à affichage digital sur la face 2 avec répétition minute, reine des complications. La face trois indique le cycle lunaire, dans l’hémisphère nord, et la dernière face, sous le boîtier, les phases de lune dans l’hémisphère sud. La Reverso Quadriptyque peut prédire les grands événements astronomiques à venir tels que les super lunes et éclipses. C’est donc également la première montre-bracelet au monde à proposer une lecture aussi approfondie du cosmos.

Il a fallu plus de six ans pour développer ce modèle symbole d’exploit. Une montre, qui malgré son impressionnante technologie, reste portable. Les dix modèles de l’édition limitée se sont déjà arrachés malgré son prix (plus d’1 million d’euros).

Découvrez en images les Jaeger-LeCoultre, montres des stars

Reverso : la saga initiée en 1931

La collection Reverso est née de la volonté de protéger le cadran des chocs lors des matchs de polo. Le premier brevet pour cette nouvelle montre carré, au design Art Déco a été déposé en France en 1931. Depuis, la Reverso s’est offert des looks différents, plus fins et allongés pour les modèles féminins, dont le premier était d’ailleurs orné d’un bracelet à accrocher au sac à main et non au poignet. Les cadrans ont fait l’objet de gravures, de peintures, d’émaillages ou de sertissages, qui donnent à la Jaeger-LeCoultre des looks uniques et personnalisables.

L’ensemble de la collection Reverso, ses différents designs et son évolution ont fait l’objet d’une exposition itinérante (visible jusqu’au 24 décembre rue du faubourg saint-honoré à Paris). Plus d’informations ici ​​

Découvrez en images les Jaeger-LeCoultre, montres des stars

Crédits photos : Jaeger-LeCoultre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet