À Paris, Anthropologie débarque avec deux adresses enchanteresses

À Paris, Anthropologie fait une arrivée remarquée. Avec deux boutiques remplies de pépites bohèmes, l’enseigne américaine de mode et de décoration s’apprête à convertir la France à son lifestyle léché. Zoom sur ce grand bazar en passe de devenir un arrêt incontournable dans notre routine shopping.

Caverne d’Ali bobo

L’enseigne est née de l’imagination prolifique de Richard Hayne, à qui l’on doit l’enseigne cool Urban Ouftitters et impossible de nier l’affiliation. Selon les mots de la directrice créative Luella Lane, Anthropologie est un “genre de marché, un cabinet de curiosité”, en somme, un temple de l’art de vivre bohème. Le genre d’endroit où l’on trouve de tout et dont on ressort systématiquement avec quelque chose (et rarement ce que l’on avait prévu). Prêt-à-porter, bijoux, accessoires, décoration, mobilier, produits de beauté (et même bientôt quelques gourmandises) imaginé par l’équipe mais aussi sélectionné parmi d’autres labels y sont mêlés dans une cacophonie élégante. “Parce que notre univers est éclectique, chacun peut s’y retrouver. On aime suggérer des idées, inviter au mix and match” poursuit-elle. Implantée dans des corners axés déco en France depuis 2015, la marque haut de gamme est tout de même plus orientée vers le prêt-à-porter. S’il y a une pièce Anthropologie à ajouter à son vestiaire, c’est la robe. Hyper féminine, à motifs soignés, brodée, ces créations précieuses se distinguent par leur variété et ça tombe bien, nous n’en avons jamais assez. 

D’art d’art

Très centrée sur l’artisanat, Anthropologie mise sur le travail d’une équipe créative aux idées débordantes pour faire de ses magasins des lieux incontournables. 800 feuilles dorées sur ce mur, des milliers de bâtons de sucettes suspendues au plafond, des fresques réalisées à la main ornent la première boutique parisienne, une décoration vouée à se renouveler régulièrement. En Europe, ils sont une dizaine dédiés en à faire vivre cet esprit créatif en boutique, secondé par un artisan dans chacune d’entre elles. “La créativité joue un rôle de pierre angulaire pour la marque, inspirant tout, des achats au design en passant par le merchandising.” explique le directeur marketing Peter Ruis dans le communiqué de lancement. Florence Balducci à qui l’on doit l’habillage des cabines d’essayage de la boutiques du Marais, Nathalie Lété, ou encore Le Studio Woola La figurent dans l’escadron d’artistes français d’Anthropologie. “On collabore avec des amis, des amis d’amis, des artistes émergeant ou qui font déjà partie de la maison. Aujourd’hui, c’est facile d’aller sur Instagram et de repérer les artistes dont tout le monde parle pour faire du business. Ce n’est pas notre façon de faire”. prône Luella Lane. Avec tout un programme d’ateliers en magasin et des collections capsule à venir, Anthropologie fait déjà figure de passage obligé, ne serait-ce que pour s’évader. 

Anthropologie, 21 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie et 38 boulevard de l’Opéra (ouverture le 27 septembre) et en ligne sur www.anthropologie.com

Source: Lire L’Article Complet