Lady Diana, reine du style : ses tenues qui ont fait trembler Buckingham

25 ans après sa mort tragique, Lady Diana continue d’être une véritable source d’inspiration. Audacieuse et toujours à la pointe des dernières tendances, la princesse de Galles n’a pas hésité à enfreindre le protocole royal. Des looks controversés qui ont fait d’elle une figure de la mode.

Une icône de la mode. Il y a tout juste 25 ans, le 31 août 1997, Lady Diana disparaissait tragiquement dans un accident de voiture survenu sous le pont de l’Alma à Paris. Si elle a marqué les esprits pour ses engagements et son dévouement pour ses deux fils, la princesse de Galles a bien souvent défrayé la chronique pour ses choix vestimentaires. Passionnée de mode, l’ex-épouse du prince Charles n’a pas hésité à s’affranchir du très strict protocole royal pour adopter les dernières tendances. Et ceci dès son arrivée au sein de la couronne britannique. Lors de soirées mondaines, Diana Spencer a souvent fait fi des conventions en jetant son dévolu sur des robes bustier. Des tenues élégantes et glamours qui dévoilaient avec sensualité ses épaules dénudées. Un véritable affront aux règles vestimentaires imposées par Buckingham Palace. En effet. Le protocole interdit formellement les membres de la famille royale de dévoiler le haut de leur buste. Très audacieuse dans ses choix vestimentaires, elle n’hésitait pas à bousculer les codes en délaissant les robes de princesse pour des looks androgynes en veste de smoking et nœud papillon.

Et les années 1990, l’heure de l’émancipation avait sonné pour Lady Diana. Après son divorce avec le futur roi d’Angleterre, la princesse des cœurs a définitivement tourné le dos aux exigences de la famille royale. Si elle ne devait porter que des jupes midi ou crayon, pour ne pas afficher ses jambes, elle portait volontiers des robes plus courtes et sexy. En témoigne sa fameuse « revenge dress » portée lors d’une soirée de gala organisée à la Serpentine dans les jardins de Kensington Palace, le 29 juin 1994. Surnommée la « robe de la vengeance », cette tenue signée Christina Stambolian avait choqué les esprits, et pour cause. La veille, l’Angleterre et le monde tout entier avaient appris les infidélités du prince Charles à travers un documentaire choc, lui qui était alors séparé de son ancienne épouse.

PHOTOS – Lady Diana : retour sur ses looks les plus controversés

Loin des codes et des traditions de la royauté britannique, Lady Diana n’hésitait pas à jouer la carte des looks casual et sporty. La mère des princes William et Harry a fait du jean mom délavé, du sweat-shirt oversize mais surtout du cycliste athleisure, les pièces fétiches de sa nouvelle garde-robe. Que ce soit pour aller chercher ses garçons à l’école ou pour faire des discours, celle qui a vécu avec Dodie Al-Fayed enflammait la presse avec ses ensembles anti-conformistes mais à la pointe des tendances. Bien que controversés, ses looks continuent d’inspirer des milliers de fashionistas !

Lady Diana : le scandale de la slip dress

Lady Diana n’a eu de cesse de bousculer les lignes du protocole vestimentaire royal. Le 10 décembre 1996, elle est ainsi la première princesse à accepter l’invitation du Metropolitan Museum de New York. Pour cet événement, la princesse de Galles était époustouflante dans une robe signée Christian Dior par John Galliano, évidemment. Une « slip dress » aux airs de déshabillé que la princesse avait pris le soin d’accessoiriser avec des boucles d’oreilles et un collier doté perles doté de saphir. Très vite, cette tenue dévoilant son décolleté et épousant à merveille sa silhouette a fait la une des tabloïds britannique. Tandis que le Daily Mail s’est insurgé de voir la princesse ne porter aucun soutien-gorge, le Guardian a défini sa robe en soie bleu marine comme « une chemise de nuit ». Un look qui, comme Lady Diana, est devenu iconique.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

A propos de


  1. Diana Princesse de Galles

Autour de

Source: Lire L’Article Complet