La minirobe que portait Amy Winehouse pour son dernier concert vendue à prix d'or aux enchères

Les parents de la diva britannique ont mis aux enchères les 6 et 7 novembre plus de 800 objets ayant appartenu à leur fille afin de récolter des fonds pour leur association, qui aide les jeunes adultes souffrant d’addictions.

Des robes par dizaines, son micro, sa dernière collection de disques : autant d’objets ayant appartenu à la chanteuse Amy Winehouse, disparue en 2011 à l’âge de 27 ans, qui, après avoir été exposés à l’hôtel des ventes aux enchères Julien’s Auctions au cœur de New York, ont pris la route de Beverly Hills pour une vente aux enchères qui s’est déroulée les 6 et 7 novembre.

Les parents de la chanteuse, Mitch et Janis Winehouse, ont souhaité à travers cette initiative préserver l’«héritage et la mémoire» de leur fille. Et récolter des fonds pour l’association qu’ils ont créée suite à sa mort, destinée à venir en aide aux jeunes adultes souffrant d’addictions à l’alcool et à la drogue.

À écouter : le podcast de la rédaction

La dernière robe

«You know I’m no good». L’artiste britannique, plusieurs fois récompensée pour son album Back to Black en 2006, avait l’habitude de raconter dans ses chansons ses expériences personnelles, de ses chagrins d’amour à sa dépendance à l’alcool, le tout sur un air de jazz et de soul. Lors de son tout dernier concert à Belgrade en juin 2011, elle avait marqué les esprits en apparaissant complètement ivre sur scène, dans une mini robe verte et noire. Estimée entre 15 000 et 20 000, cette création conçue par sa styliste Naomi Parry est finalement partie à 243 200 dollars (environ 210 000 euros) à l’issus de la vente aux enchères. C’est seulement un mois après l’avoir portée, le 23 juillet 2011, que la musicienne est décédée, suite à une consommation trop massive d’alcool.

*Cet article, initialement publié le 12 octobre 2021 a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet