Kate Middleton : ce shampoing qu’elle utilise pour avoir des cheveux brillants

Kate Middelton reste fidèle à certains produits. Bonne nouvelle, le shampoing qui assure à sa chevelure une sublime brillance est facilement trouvable en France.

Depuis son entrée dans la famille royale, Kate Middleton fascine. Ses looks, tout comme ses habitudes beauté sont scrutés. Les murs de Kensington Palace sont impénétrables. Mais certains détails de sa routine beauté sont parfois révélés grâce à des sources proches. Le produit en ligne de mire ? Son shampoing. Pour entretenir sa chevelure et afficher brillance et souplesse en toute circonstance, la duchesse de Cambridge serait fidèle à la marque Kérastase depuis au moins 2011 rapportent de nombreux médias. Entre les brushings quotidiens, les wavy réguliers et les colorations ponctuelles… Les longueurs de Kate Middleton sont mises à rude épreuve. Pour contrer ces effets néfastes, il se murmure que la duchesse de Cambridge utilise le shampoing « Bain Oléo-Relax ». Un produit qui hydrate et nourrit intensément la fibre capillaire. Un point partagé avec Meghan Markle qui, elle aussi affectionne particulièrement la griffe. En 2016, l’ancienne article de « Suits » déclarait à «   Beauty Banter » être fan de Kérastase. Son combo ? Un duo de soins pour réparer et nourrir ses cheveux en profondeur. Elle mise sur le « Masquintense » et le « Bain Oleo Relax ». 

L’atout d’une duchesse

Tout comme la princesse Diana fascinait par sa chevelure, celle de Kate Middleton alimente toutes les spéculations. Ajout d’extensions pour gagner en volume, accessoires et ustensiles de coiffage… Le moindre détail est repéré puis relayé par les médias du monde entier. En janvier 2018, Amanda Cook Tucker, la coiffeuse de Kate Middleton, dévoilait sur Instagram le contenu du vanity nécessaire au coiffage de la duchesse de Cambridge. Il rassemblait treize brosses, deux sèche-cheveux, trois fers à boucler, ainsi qu’une laque Elnett. L’attirail complet pour des ondulations naturelles et rebondies qui ont même un nom : le « Chelsea blow dry ». Peut-être était-ce la photo de trop ? Le compte Instagram de la coiffeuse et la photo ont été supprimé dans la foulée.

Source: Lire L’Article Complet