Voitures polluantes : quels véhicules sont concernés par l'interdiction de circuler établi dans certaines villes ?

Vous avez peut-être déjà commencé à en entendre parler. Les zones à faibles émission (ZFE) ont été mises en place dans de nombreuses agglomérations. Interdites à certains types de véhicules, elles ont pour objectif de rendre la qualité de l’air meilleure. Voici quelles voitures sont concernées.

Restez informée

Elles sont déjà onze agglomérations à avoir mis en place les ZFE. Proposées dans le cadre de la loi Climat et résilience, les ZFE sont des périmètres dans lesquels les véhicules les plus polluants, diesel en tête, sont interdits de circuler afin de lutter contre la pollution en ville. Alors qu’Aix Marseille, Lyon, Toulouse, Rouen, Nice, Montpellier, Toulon, Strasbourg, Grenoble, Reims et le Grand Paris ont déjà commencé à adopter ces zones, on peut prévoir que d’ici 2025, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront en disposer obligatoirement. D’ailleurs, depuis janvier plusieurs contraventions ont déjà commencé à être données.

Quelles voitures sont concernées ?

Bien qu’étant un dispositif national, les véhicules concernés par la restriction de circulation dans ces zones varient selon les villes. En effet, ce seront les communes qui vont définir les conditions d’accès à ces zones. Du moins, ce sera le cas de 2023 à 2025, période considérée comme une phase d’expérimentation.

À partir du 1er janvier 2025, la loi Climat autorisera seulement les véhicules catégorisés et portant la vignette Crit’Air 1, 2 ou verte. Le niveau Crit’Air est un certificat de qualité de l’air qui permet de classer les véhicules en fonction de leurs émissions de gaz. Sur une échelle de 5, vous êtes noté selon le type de votre véhicule et la date d’immatriculation. Ces vignettes sont délivrées par le gouvernement. Le but est de pousser les conducteurs à acheter des voitures moins polluantes.

Des amendes en cas de non-respect

En attendant, dans le Grand Paris, les véhicules Crit’Air 5, Crit’Air 4 ne peuvent pas rouler dans les ZFE. À Lyon, ce sont les véhicules de catégorie 5 et non classés qui sont concernés par la restriction. En cas de non-respect des règles de ces zones, l’addition risque d’être salée pour les conducteurs. En effet, les amendes s’élèveront à 68 euros pour les voitures et les deux roues et à 135 euros pour les véhicules lourds comme les bus et camions. Par ailleurs, Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires de France, a annoncé la mise en place d’un système de contrôle automatisé courant 2024 avec la possible mise en place de caméras, de portiques et de radars.

Cas de dérogation

Un décret publié au Journal officiel et signé notamment par la Première Ministre précise que certaines villes ne seront pas obligées de mettre en place ces ZFE. Dans les lieux de moins de 150 000 habitants et dont « les concentrations moyennes annuelles en dioxyde d’azote (NO 2) sont inférieures ou égales à 10 μg/m3 », seuil conseillé par l’Organisation mondiale de la Santé. Les villes peuvent également être dispensées de ZFE si elles mettent en place des alternatives aux effets similaires.

Source: Lire L’Article Complet