Voici pourquoi vous ne devriez peut-être pas boire du café au réveil
  • Il fatigue le pancréas si on a le ventre vide
  • Prendre son premier café 3 à 4 h après le réveil
  • Quelle quantité quotidienne de café ne pas dépasser ?

Plus de huit Français sur dix boivent du café tous les jours, selon une enquête 2019 du cabinet Harris Interactive. C’est plutôt une bonne nouvelle car, à dose modérée, cette boisson chaude regorge de bienfaits.

« Plusieurs études scientifiques ont montré qu’elle ralentit le développement des cancers du sein, de l’utérus et du colon, observe Astrid Nehlig, directrice de recherche émérite à l’Inserm et auteure de Café et santé (Ed. EDP Sciences). Elle prévient également la maladie de Parkinson et d’Alzheimer ».

Une étude britannique de janvier 2022, publiée dans l’European Journal of Preventive Cardiology, confirme en outre qu’elle réduit les risques de maladies cardiovasculaires : 25% de mortalité en moins par infarctus ou AVC pour 2 à 3 tasses d’expresso ou de café filtre par jour.

Mais avaler sa première tasse au saut du lit serait totalement contre-productif.

Il fatigue le pancréas si on a le ventre vide

Beaucoup d’entre nous attaquent leur journée par un café pour se dynamiser. Ce réflexe, solidement ancré dans nos habitudes, semble toutefois plus néfaste que bénéfique.

Des chercheurs de l’université de Bath au Royaume-Uni ont en effet prouvé que la consommation de café à jeun altère la capacité du corps à tolérer le sucre, ce qui augmente considérablement le risque de survenue d’un diabète. Selon leur étude, publiée fin septembre 2020, la glycémie des personnes qui prennent leur café avant de petit-déjeuner grimpe de près de 50% ! La perturbation serait encore plus importante après une mauvaise nuit de sommeil.

Pour éviter la maladie, mieux vaut donc modifier sa routine matinale.

Prendre son premier café 3 à 4 h après le réveil

Lorsqu’on sort des bras de Morphée, notre organisme sécrète beaucoup de cortisol, l’hormone dite du stress, afin d’aider le corps à se réveiller et le cerveau à se mettre en mode alerte. Cette hormone boosteuse d’énergie, qui contribue à la régulation de l’horloge interne, fait doublon avec la caféine.

« La combinaison des deux peut provoquer un état de nervosité et/ou d’anxiété inutile, explique le Dr Frédéric Saldmann, spécialiste de la prévention santé et auteur de La santé devant soi (éd. Robert Laffont). L’efficacité de la caféine ne sera donc pas optimale, ce qui favorise aussi la tolérance ».

En d’autres termes, cette substance psychoactive exercera de moins en moins d’effets stimulants et il faudra multiplier les expressos pour obtenir le coup de fouet espéré. « L’idéal est de boire son premier café quand le taux de cortisol aura chuté dans le sang, c’est-à-dire à partir de 10h30-11h, soit 3h30 à 4h après le réveil », ajoute le Dr Saldmann. 

Quelle quantité quotidienne de café ne pas dépasser ?

« Pour bénéficier des bienfaits du café sans ses inconvénients (tachycardie, transpiration…), il faut en boire deux à quatre tasses par jour, pas davantage », assure Astrid Nehlig. Les personnes sensibles à la caféine doivent opter pour l’arabica, dans la mesure où il en renferme deux fois moins que le robusta.

Et contrairement aux idées reçues, un expresso n’est pas plus fort qu’un café filtre. C’est même l’inverse : le premier recèle 60 mg de caféine environ par tasse, contre 80 à 100 mg pour le dernier.

Privilégiez le café noir : non sucré, il ne délivre que 3 kcal par tasse, contre 50 kcal pour le café au lait et jusqu’à 100 kcal pour certains cappuccino et latte macchiato.

  • Ce qu’il se passe dans le corps quand on arrête de boire du café
  • Le thé et le café nous carencent-ils en fer ?

Source: Lire L’Article Complet