« Tu aimeras ce que tu as tué » car ta survie en dépend
  • Les lectures coups de cœur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « Tu aimeras ce que tu as tué » de Kevin Lambert, paru le 3 septembre 2021 aux Éditions Le Nouvel Attila.

Christian Dorsan, romancier,
blogueur et contributeur 
du groupe de lecture
20 Minutes Livres, vous recommande Tu aimeras ce que tu as tué de Kevin Lambert, paru le 3 septembre 2021 aux éditions Le Nouvel Attila.
 

Sa citation préférée :

« Tu mourras dans le rire salubre des enfants, et cette dévastation éblouira le monde entier. Tu es l’abcès qui pourrit le vide, la tumeur qui ronge le néant, Chicoutimi, et quand viendra la délivrance tous jouiront devant ton effacement. »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce qu’il ne faut pas penser à de la science-fiction ni à un roman fantastique : les enfants morts vivent, continuent d’aller à l’école et les adultes sont des hypocrites que la ville, où a grandi son auteur, protège par ses silences.
  • Parce que c’est punk, violent, tendre, poétique… Oubliez vos références pour vous laisser porter par une écriture inclassable, originale et dérangeante.
  • Parce que c’est un livre sombre et lumineux comme un tableau de Soulages, où se glisse de la poésie dans une atmosphère étrange : « Je me rappelle les ténèbres de ses yeux noirs dans la pénombre bleutée, je me rappelle le rythme de la pluie qui tambourine sur l’asphalte en rinçant les dessins à la craie, les jeux de marelle, les déclarations d’amour anonymes (…) quelque chose de la tendresse, comme un couteau planté dans le ventre, une main moite dans l’autre, des bouts de mèches qui se mélangent. »
  • Parce que c’est un récit où se mêle la vie de ces jeunes morts aux autres (mais est-ce bien réel ?), où le désir physique y est décrit avec crudité et le monde cruel des enfants face à la perversion des adultes…
  • Parce que la notion du temps n’existe pas et que le personnage principal est à la fois inquiétant et attachant, mature dans sa lucidité face à ce monde qu’il condamne et le lecteur sait dès le départ, que le seul moyen de survivre est de détruire.
  • Parce que l’auteur se met en scène dans son livre en père infanticide et amant du personnage principal. Seul l’attachement à un garçon de son âge lui procure des moments de grâce dans une vie tourmentée. Mais ce n’est pas suffisant : la rédemption doit venir du chaos, il faut que cette ville soit détruite par ses victimes. Faut-il voir dans ce dessein, un désir sourd de vengeance de l’auteur pour sa ville d’enfance ?

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Derrière les façades tranquilles de la ville de Chicoutimi, se nouent des drames familiaux dont les enfants sont les principales victimes. Malgré leur mort, les enfants continuent à vivre et à grandir, quand Faldistoire décide de les convoquer tous pour détruire la ville.

Les personnages. Faldistoire le narrateur, Sébastien Anne-Loup et Croustine, tués par leur père, Sylvie broyée par la déneigeuse de l’amant de Faldistoire qui est l’auteur du livre Kevin Lambert, Almanach l’amoureux, et tous les adultes de la ville de Chicoutimi.

Les lieux. Chicoutimi.

L’époque. Epoque actuelle.

L’auteur. Kevin Lambert est un jeune écrivain canadien dont le premier roman, Querelle, a reçu le prix de Sade. Il est également journaliste.

Ce livre a été lu avec frénésie : ambiance glauque déroutante qui intrigue, écriture originale et souvent dérangeante, Kevin Lambert est un écrivain à part qui nous bouscule. Par moments, ce n’est plus le personnage Faldistoire qui parle mais bien l’auteur qui a vécu dans cette ville. Étrange vision de l’enfance…

Acheter ce livre sur Amazon

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Source: Lire L’Article Complet